Commerce extérieur: Plus de 6 milliards de dollars de déficit en 2019

R. N., Le Quotidien d’Oran, 16 février 2020

La balance commerciale de l’Algérie a connu un déficit de 6,11 milliards de dollars (MUSD) en 2019 contre un déficit de 4,53 MUSD en 2018, soit une hausse annuelle de 34,81%, selon les statistiques provisoires de la direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD). Les exportations algériennes ont atteint 35,82 MUSD en 2019 contre 41,79 MUSD en 2018, une baisse de 14,29%. Les importations ont totalisé 41,93 MUSD contre 46,33 MUSD, en baisse de 9,49%. En 2019, les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 85,43% contre 90,22% en 2018.

Les hydrocarbures ont représenté 92,80% du volume global des exportations, en s’établissant ainsi à 33,24 MUSD contre 38,87 MUSD en 2018 (-14,48%). Les exportations hors hydrocarbures ont atteint 2,58 MUSD, soit 7,20% du volume global des exportations, contre 2,92 MUSD, en baisse de 11,80%, durant la même période de comparaison.

Les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits à hauteur de 1,95 MUSD (en baisse de 6,21%), des biens alimentaires avec 407,86 millions USD contre 373,77 millions USD (+9,12%) et des biens d’équipement industriels avec 82,97 millions USD contre 90,1 millions USD (-7,92%). Mais également des produits bruts avec 95,95 millions USD (+3,86%), des biens de consommation non alimentaires avec 36,42 millions USD (+8,99%) et des biens d’équipements agricoles avec 250.000 USD (-16,94%).

Hausse de l’importation des carburants

Pour ce qui est des importations, cinq groupes de produits sur les sept que contient la structure des importations algériennes ont enregistré des baisses en 2019 par rapport à 2018. Les biens d’équipements industriels ont totalisé 13,20 MUSD contre 16,48 MUSD (-20%). L’importation du groupe demi-produit a reculé de 6,09%, totalisant 10,29 MUSD contre 10,96 MUSD.

La même tendance a été enregistrée pour les biens alimentaires qui ont atteint 8,07 MUSD contre 8,57 MUSD (-5,85%), les biens de consommation (non alimentaires) avec 6,45 MUSD contre 6,76 MUSD (-4,52%) et les biens d’équipement agricoles avec 457,70 millions USD contre 564,76 millions USD (-18,92%). Deux autres groupes de produits ont connu des hausses. Il s’agit des importations des produits bruts qui ont totalisé 2,01 MUSD contre 1,90 MUSD (+5,89%) et le groupe énergie et lubrifiants (carburants) avec 1,43 MUSD contre 1,07 MUSD (+33,22%).

La France principal client et la Chine 1er fournisseur

Concernant les partenaires commerciaux, la France a maintenu sa place de premier client du pays et la Chine est restée premier fournisseur de l’Algérie. En 2019, les cinq premiers clients du pays ont représenté 50,85% des exportations algériennes. La France avec 5,05 MUSD (14,11% du montant global des exportations algériennes soit +0,52%), l’Italie avec 4,62 MUSD (12,90%), l’Espagne avec 3,99 MUSD (11,15%), la Grande-Bretagne avec 2,29 MUSD (6,42%) et la Turquie avec 2,24 MUSD (6,27%). Les cinq principaux fournisseurs de l’Algérie ont représenté 50,33%. La Chine avec 7,65 MUSD (18,25% des importations globales algériennes, en baisse de 2,60%), la France avec 4,27 MUSD (10,20%), l’Italie avec 3,41 MUSD (8,13%), l’Espagne avec 2,93 MUSD (6,99%) et l’Allemagne avec 2,83 MUSD (6,76%).