Interpellation de Mohamed Laid Amor Benamor et une trentaine de personnes

La Rédaction, RadioM, 12 février 2020

L’industriel Mohamed Laid Amor Benamor et une trentaine de personnes ont été interpellés ce matin par les services de sécurité, rapportent des sources dignes de foi. Les interpellés sont entendus par le tribunal de Sidi M’hmaed. Ils sont accusés pour « dilapidation des deniers publics » et « exploitation illégale des terres agricoles ». Les deux anciens premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal seront entendus dans ce même dossier.

En septembre dernier des médias algériens avaient indiqué que l’ex-président de la chambre algérienne du commerce et de l’industrie (CACI) et membre du Forum des chefs d’entreprises (FCE) pouvait être convoqués par la justice pour être entendu, comme les autres précédents oligarques placés sous mandat de dépôt à la prison d’El-Harrach.

Laid Benamor est président directeur général du groupe Benamor après le décès de son père en 2003.

Le fils prend le relai en 2003, lors du décès du fondateur. L’entreprise demeure familiale. Avec ses frères, Mohamed Laid Benamor accélère la diversification entamée en 2000 avec la filiale des Moulins Amor Benamor (production de semoule). En 2009, il se lance dans la fabrication des pâtes alimentaires. Le chiffre d’affaires passe de 6,2 milliards de dinars (66,3 millions d’euros) en 2003 à 19,2 milliards de dinars (près de 195 millions d’euros) en 2011