Aménagement des Zones d’activité et industrielles d’Oran: 30 milliards de centimes débloqués

Liberté, 15 janvier 2020

Le dossier des zones d’activité et industrielles d’Oran n’est pas près d’être clos puisque les démarches administratives dans le cadre du suivi de cette question sont toujours d’actualité. Et c’est dans ce cadre, que le wali d’Oran a présidé, à la fin de la semaine dernière une réunion de coordination avec plusieurs responsables de son exécutif concernés par ce secteur.

L’occasion a été saisie pour la présentation d’un exposé sur le taux d’avancement des procédures d’études et de réalisation de ces zones et l’urgence a été donnée à la finalisation des procédures de choix des bureaux d’études chargés d’étudier l’impact environnemental sur les dix zones proposées.

Un peu plus tôt, le wali d’Oran a indiqué que 30 milliards de centimes ont été débloqués pour l’aménagement de sept zones d’activité dans le cadre du Fonds de soutien des collectivités locales pour encourager l’investissement dans la wilaya d’Oran. Les travaux consisteront essentiellement en le raccordement de ces zones aux divers réseaux et à la réhabilitation de la voirie.

Pour rappel, plus de 600 millions de dinars ont été dégagés par la wilaya d’Oran pour l’aménagement de la seule zone industrielle de Hassi Ameur qui abrite plus de 180 unités industrielles sur une surface de 319 ha et qui opèrent dans des conditions pour le moins difficiles en raison de l’absence totale d’aménagement de réseaux d’assainissement, défaillants pour la plupart, plongeant ces zones dans une sorte de marécage boueux.

Les travaux concernent principalement le réseau de voirie, l’eau potable, l’assainissement ainsi que l’éclairage où sur les 122 000 mètres linéaires du réseau, seuls 31 900 mètres linéaires sont fonctionnels en sus du manque criant de postes transformateurs et de candélabres.

Rappelons que 500 millions de dinars étaient programmés, dans un premier temps, pour lancer les travaux de viabilisation dans sept zones industrielles de la wilaya d’Oran à Boutlélis, Sidi Chahmi, Benfréha, Oued Tlélat, Hassi Ben Okba, Boufatis et Bethioua.

Cette opération visait à régler les problèmes rencontrés par les zones industrielles et d’activité et qui passe, selon les autorités locales, indubitablement par la prise en charge des missions basiques comme la réparation de la voirie, de l’éclairage public et le renforcement de la sécurité.

S. O.