L’Algérie appelle le Conseil de sécurité à « assumer ses responsabilités » en Libye

TSA, 06 janvier 2020

L’Algérie a appelé, ce lundi 6 janvier, la communauté internationale et le Conseil de sécurité en particulier à « assumer leurs responsabilités pour imposer le respect de la paix et de la sécurité en Libye ».

Cet appel a été lancé lors de l’audience accordée, lundi, par Abdelmadjid Tebboune au président du Conseil présidentiel du Gouvernement d’union nationale (GNA) libyen, M. Fayez El-Serraj, a précisé la présidence de la République dans un communiqué.

« L’Algérie appelle la communauté internationale, particulièrement le Conseil de sécurité à assumer ses responsabilités afin d’imposer le respect de la paix et de la sécurité en Libye et exhorte les belligérants à mettre fin à l’escalade », a dit le président de la République Abdelmadjid Tebboune lors de cette rencontre.

« L’Algérie appelle également les parties étrangères à cesser d’alimenter cette escalade et d’accorder aux parties belligérantes, leur soutien militaire, matériel et humain, et plaide pour le respect de la légalité internationale afin de faciliter la reprise du dialogue pour parvenir à une solution politique à la crise », a-t-il ajouté.

De tels actes « ne servent et ne serviront pas le peuple libyen frère. C’est pourquoi l’Algérie qui a toujours insisté sur le dialogue au lieu de l’usage de la force, exhorte, encore une fois, les frères libyens à faire preuve de sagesse et à emprunter la voie du dialogue, loin de toute pression étrangère afin de parvenir à une solution approuvée par le peuple libyen, une solution qui lui assure sécurité, stabilité et prospérité ».

Ces entretiens ont été l’occasion pour le président de la République de rappeler « la position constante de l’Algérie vis-à-vis de la crise libyenne, une position qui repose essentiellement sur le principe de non-ingérence dans les affaires internes des Etats ».

Le Président de la République a réitéré la nécessité « de trouver une solution politique à cette crise qui garantit l’unité de la Libye, de son peuple et de son territoire ainsi que sa souveraineté nationale, loin de toute ingérence étrangère ».

Pour sa part, M. Fayez El-Serraj a adressé ses remerciements à l’Algérie pour ses positions fraternelles constantes vis-à-vis de la crise libyenne, réitérant sa pleine confiance dans les efforts qu’elle déploie en vue d’atténuer l’escalade, en soutenant la solution politique, selon le communiqué de la présidence.