Gaïd Salah: «Le peuple algérien refuse catégoriquement toute ingérence»

R. N., Le Quotidien d’Oran, 1 octobre 2019

Lors de sa 3e journée de sa visite à la 2e région militaire, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, a affirmé, lors d’une allocution prononcée devant «les cadres et les personnels de la région, en présence des représentants des différents corps de sécurité», avoir donné des «instructions aux Commandants de régions et de forces ainsi qu’aux différents services de sécurité pour entamer immédiatement toutes les mesures nécessaires pour la sécurisation du processus électoral à travers tout le territoire national».

«J’ai donné des instructions aux Commandants de régions et de forces ainsi qu’aux différents services de sécurité pour prendre immédiatement toutes les mesures nécessaires pour sécuriser le processus électoral à travers tout le territoire national, afin que notre peuple puisse s’acquitter de son devoir électoral dans des conditions empreintes de sécurité et de sérénité, car nous considérons que la concrétisation de cela nécessite que la condition sécuritaire soit assurée », a-t-il déclaré lors de son allocution. « Nous accordons un intérêt particulier à l’approche sécuritaire », a-t-il poursuivi. « A ce titre, nous considérons que les prochaines élections présidentielles revêtent une importance majeure dont la préparation sur les plans matériel et moral est exécutée de manière sérieuse, en ce sens qu’elles constituent une des étapes importantes que le peuple algérien franchira avec détermination et résolution, sur la voie de la consécration de la fierté de l’Algérie, de sa prospérité économique et de sa renaissance sociale et culturelle », a ajouté Ahmed Gaïd Salah. Evoquant des « tentatives désespérées visant la sécurité et la stabilité de l’Algérie » menées par « certaines parties étrangères avec la complicité de la bande depuis l’intérieur, qui guettent l’Algérie et tentent de s’immiscer dans ses affaires internes », Gaïd Salah estime que « le peuple algérien refuse catégoriquement toute ingérence » dans ses affaires et « n’accepte de recevoir aucune leçon, de quelque partie que ce soit ». « J’ai souligné à maintes reprises qu’il y a des parties étrangères hostiles qui complotent contre l’Algérie et qui tentent de s’immiscer dans ses affaires internes avec une complicité flagrante de la bande, à l’intérieur, que ne mettons en garde de jouer avec le feu. Ce sont des tentatives désespérées qui ont essentiellement pour but de porter atteinte à la stabilité et à la sécurité de l’Algérie et de son peuple». Le vice-ministre de la Défense parle d’«instigations» et de «complots» d’un «petit groupe de personnes» qui «planifient de perturber la fête des élections présidentielles». «Nous n’hésiterons guère à faire face à ce groupe avec rigueur et fermeté. Et nous serons toujours, comme nous l’avons affirmé à plusieurs reprises, les protecteurs de cette volonté populaire et nous veillerons à sa concrétisation à travers l’application minutieuse et stricte des lois en vigueur. Nous ne laisserons aucune occasion à la bande et ses relais pour entraver cette fête électorale prometteuse et cruciale dans l’histoire de l’Algérie et nous concrétiserons ces paroles concrètement sur le terrain ». Selon Ahmed Gaïd Salah, cette « bande » « n’a pas le droit de réfléchir, car les parties occultes, qui se tiennent derrière elle, sont le cerveau qui réfléchit à sa place et lui ordonne d’exécuter ». « Nos paroles ne sont pas infondées, nous disposons de données qui confirment l’implication de ces traîtres et nous entreprendrons sans nul doute toutes les mesures nécessaires contre ce groupe en temps opportun et au nom de la loi. Aucune tolérance n’est permise envers ce groupe qui s’est habitué à imposer sa volonté inique sur la majorité ». « Quiconque tenterait d’entraver ce processus nuira à sa propre personne. Les hommes intègres de l’Algérie n’accepteront plus désormais que les ennemis de la patrie interfèrent dans le destin de la nation », dit-il encore.

La «juste sanction» infligée aux «têtes de la bande»

Dans une précédente allocution, prononcée lors de la 2e journée de sa visite à la 2e RM, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, a affirmé que «l’armée ne soutient personne» pour l’élection présidentielle du 12 décembre prochain et que «seul le peuple plébiscitera le prochain Président à travers les urnes». «Parmi les propagandes colportées par la bande et ses acolytes et qu’il faut combattre, est celle qui tente de répandre l’idée que l’ANP appuie un des candidats aux prochaines présidentielles. C’est là une propagande dont le but est de perturber cette importante échéance électorale», a-t-il souligné. «A cet effet, nous affirmons que seul le peuple plébiscitera le prochain Président à travers les urnes et que l’ANP ne soutient personne et c’est un engagement que je prends devant Allah, la patrie et l’Histoire», a déclaré le chef d’état-major de l’ANP. Par ailleurs, le général de corps d’armée a évoqué la «juste sanction infligée à certains membres de la bande, voire ses têtes», à l’issue de la prononciation des peines à leur encontre pour complot contre l’autorité de l’Etat et contre l’autorité de l’Armée nationale populaire. «Dans ce contexte précisément, je tiens à aborder la juste sanction infligée à certains éléments de la bande, voire ses têtes, à l’issue de la prononciation des peines à leur encontre pour complot contre l’autorité de l’Etat et contre l’autorité de l’ANP», a-t-il dit, soulignant que ce sont ces «peines, qui concrétisent une revendication populaire pressante et légitime, ont été reçues avec enthousiasme par les citoyens qui ont exprimé leur satisfaction de voir ceux qui, dans un passé récent, sévissaient sur terre avec orgueil et dédain envers la souffrance de notre vaillant peuple».

Le général de corps d’armée a mis aussi l’accent sur l’importance de l’aspect médiatique et son impact sur l’opinion publique nationale ainsi que sur le cours des évènements et a appelé les hommes «intègres» de ce secteur à faire preuve de conscience et de contribuer activement pour que l’Algérie triomphe de ses ennemis. «Tout le monde connaît l’importance de l’aspect médiatique et son impact sur l’opinion publique nationale ainsi que sur le déroulement des évènements. Partant, j’appelle les hommes intègres exerçant dans ce secteur de faire preuve de conscience et de contribuer activement à la victoire de l’Algérie contre ses ennemis, à travers l’effort médiatique probe et la franchise qui caractérise les hommes de médias patriotiques, et ils sont nombreux», a fait observer Gaïd Salah. «L’Algérie mérite que nous soyons, au sein de l’ANP, à la hauteur des aspirations du peuple», a-t-il estimé, relevant que «toutefois, notre droit sur le secteur des médias nationaux, avec toutes ses branches, presse écrite et audiovisuelle, de suivre avec sincérité et franchise le déroulement et l’évolution des évènements, de faire preuve de l’objectivité requise dans le traitement des faits, de dire la vérité sans craindre les reproches de ceux qui font de l’alarmisme leur moyen médiatique idéal, et de mettre toujours l’intérêt suprême de l’Algérie au-dessus de toute autre considération». «Tel est le conseil sincère que nous donnons à tous les hommes intègres du secteur de l’information», a-t-il lancé à l’adresse des hommes des médias.