L’Union européenne précise sa position sur l’Algérie

TSA, 30 Septembre 2019

Alors que la polémique enfle après les déclarations du Parlement européen en faveur du Hirak, la porte-parole de l’Union européenne (UE) a apporté ce lundi à Bruxelles, des précisions concernant la position de Bruxelles.

L’UE « a encouragé depuis le début les Algériens à œuvrer à une issue démocratique et pacifique dans un esprit de dialogue » à la situation prévalant dans le pays, exprimant son souhait que « des élections contribueront à répondre aux aspirations profondes du peuple algérien », a déclaré Maja Kocijancic, citée par l’agence officielle APS.

« L’UE suit avec beaucoup d’attention les développements en Algérie et a encouragé depuis le début les Algériens à œuvrer à une issue démocratique et pacifique dans un esprit de dialogue et de responsabilité. Nous maintenons cette ligne », a-t-elle dit, en réponse à des questions écrites de journalistes algériens, selon la même source.

« Nous espérons que des élections contribueront à répondre aux aspirations profondes du peuple algérien, dans le respect des droits fondamentaux et dans un climat d’apaisement », a-t-elle ajouté.

Mme Kocijancic a souligné que « dans le respect de la souveraineté algérienne, il est important que les libertés d’expression, d’association et de réunion soient garanties aux citoyens comme prévu par la Constitution de la République algérienne », affirmant que l’État de droit et le respect des libertés et des engagements internationaux en matière des droits fondamentaux « se trouvent au cœur des relations entre l’UE et l’Algérie ».

Elle a, à cet égard, souligné l’importance du partenariat entre l’UE et l’Algérie et réaffirmé l’engagement de l’UE « à continuer à approfondir les relations avec l’Algérie, dans le respect de la souveraineté du peuple algérien ».