Ancien premier ministre sous Bouteflika : Tebboune à la conquête de la magistrature suprême

Mokrane Ait Ouarabi, El Watan, 28 septembre 2019

L’ancien Premier ministre sous Bouteflika, Abdelmadjid Tebboune, revient dans le champ politique par voie de candidature à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain.

Ecarté en été 2017 de la tête de l’Exécutif, Abdelmadjid Tebboune, longtemps ministre, notamment de l’Habitat, vise désormais la magistrature suprême. Resté fidèle à l’ex-président Bouteflika, même après avoir été limogé de son poste de Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, bien que militant du FLN, préfère se présenter en candidat libre.

Décrit par ses soutiens et sympathisants comme un «technicien en économie», Abdelmadjid Tebboune a assuré dans une déclaration à la presse qu’il axera sa campagne électorale sur les questions d’ordre économique. L’annonce de sa candidature a enflammé la Toile.

De nombreux internautes rediffusent ses déclarations de soutien à l’ex-président de la République. Ils font également circuler des images le montrant en tête-à-tête avec d’autres figures du système qui croupissent actuellement en prison. Ils le considèrent ainsi comme l’une des figures de l’ancien système. Même Ali Benflis, autre candidat à la présidentielle du 12 décembre, ne l’a pas épargné.

Commentant l’annonce de sa candidature, Ali Benflis a affirmé qu’elle signifiait «un 5e mandat» sans Bouteflika. Abdelmadjid Tebboune aura donc du pain sur la planche pour espérer convaincre.

Une tâche qui s’annonce difficile, surtout lorsque l’on sait que de nombreux Algériens sortent tous les vendredis dans les rues des différentes villes du pays pour exprimer leur rejet de cette présidentielle qu’ils voient comme une «manœuvre» visant à recycler le système politique.