Préalables au dialogue : l’armée réaffirme son opposition

Yacine Babouche, TSA, 06 Août 2019

L’Armée nationale populaire a rejeté une nouvelle fois ce mardi la notion de préalables de dialogue et « mesures d’apaisement » telles que formulées par le panel de dialogue et de médiation coordonné par Karim Younes ainsi que par plusieurs personnalités nationales.

« Dès lors que la finalité du dialogue national attendu est la recherche des modalités d’organisation des élections présidentielles dans les plus brefs délais, cela implique impérativement de rehausser le niveau du débat, d’éviter de se fourvoyer dans des questions secondaires, de poser des conditions préalables et des diktats illégaux », a affirmé la revue de l’ANP « El-Djeich » dans l’éditorial du mois d’août.

Pour la revue de l’armée, « cela va complètement à l’encontre de l’intérêt suprême du pays qui requiert de faire barrage à la logique de la bande qui n’a de cesse de véhiculer des idées empoisonnées adoptées par certaines parties gravitant autour d’elle et visant à porter atteinte à l’indépendance de la justice et à influer sur ses décisions à travers, notamment, l’appel à l’élargissement des détenus parmi ceux qui ont violé les symboles des institutions du pays et fait outrage à l’emblème national, ceci dans une tentative claire qui donne ‘’à la bande et à ses relais, une occasion pour échapper à la sanction et revenir pour semer l’anarchie et impacter sur le cours des événements’’ », écrit l’éditorial d’El-Djeich, faisant écho au récent discours du chef d’état-major.

« Sinon comment expliquer les tentatives de certains d’appeler les services de sécurité à alléger les mesures de sécurité prises au niveau des entrées de la capitale et des grandes villes, sachant que ces mesures sécuritaires ont été prises essentiellement, depuis le début, dans le carde [sic] des dispositions visant à accompagner le peuple dans la protection et la préservation de la patrie », estime la revue El-Djeich.

« L’institution militaire […] se dressera avec fermeté face à toutes les tentatives destructives et les intentions douteuses pendant que certaines voix malintentionnées et les résidus des bandes de la corruption politique, financière et même morale, continueront à nager en eaux troubles dans l’espoir de s’accrocher à quelque berge salvatrice qui leur permettra de se refaire une santé », estime « El-Djeich ».

« Mais le mensonge ne peut durer et la vérité finit tôt ou tard par éclater au grand jour pour révéler les dessous des complots ourdis par les professionnels de la magouille et les semeurs de troubles. L’histoire nous en fournit maints exemples et maintes leçons à méditer », affirme la revue El Djeich, en soulignant que l’ANP est la digne héritière de la glorieuse ALN.

« (…) Une armée d’orientation nationale et populaire qui se distingue des autres armées dans le monde par une caractéristique qui est qu’elle n’a pas vu le jour par le fait d’un décret mais qu’elle est l’héritière d’une armée héroïque qui a mené un combat libérateur qui est entré dans l’histoire comme une des grandes épopées de l’ère moderne ».