Haddad : la justice confirme son verdict en appel

HuffPost Algérie, 4 août 2019

La Cour d’Alger a confirmé aujourd’hui, son verdict dans l’affaire de “détention illégale d’un deuxième passeport” pour laquelle l’homme d’affaire Ali Haddad avait été condamné à une peine de six mois de prison ferme et 50.000 DA, alors que le procureur avait demandé une aggravation des peines.

La justice a par contre commué la peine de deux mois de prison avec sursis prononcé à l’encontre de Boualem Hassan, directeur du centre national de production des titres et documents sécurisés en une amende de 20 000 DA.

Patron du numéro 1 privé du BTP en Algérie, l’ETRHB Haddad, Ali Haddad est en détention depuis son arrestation dans la nuit du 30 au 31 mars à un poste-frontière avec la Tunisie, deux jours avant la démission du président Bouteflika face à une contestation inédite.

Il était en possession de deux passeports, ce qu’interdit la loi algérienne, et de devises qu’il n’avait pas déclarées.