Les personnalités incarcérées depuis la chute de Bouteflika

Riyad Hamadi, TSA, 01 Août 2019

La justice a ordonné la mise en détention provisoire de plusieurs personnalités depuis la « démission » de l’ex-président Bouteflika, le 2 avril dernier. La liste comprend des hommes d’affaires et d’anciens hauts responsables politiques. TSA propose un récapitulatif chronologique des principales personnalités mises en détention durant les trois derniers mois.

Ali Haddad [En détention depuis le 3 avril]

Issad Rebrab [En détention depuis le 22 avril]

Rédha Kouninef et ses frères [En détention depuis le 23 avril]

Saïd Bouteflika [En détention depuis le 5 mai]

Mohamed Mediène, dit Toufik [En détention depuis le 5 mai]

Athmane Tartag, dit Bachir [En détention depuis le 5 mai]

Hamid Melzi [En détention depuis le 7 mai]

Louisa Hanoune [En détention depuis le 9 mai]

Hocine Benhadid [En détention depuis le 12 mai]

Mahieddine Tahkout et trois membres de sa famille [En détention depuis le 10 juin]

Ahmed Ouyahia [En détention depuis le 12 juin]

Abdelmalek Sellal [En détention depuis le 13 juin]

Amara Benyounes [En détention depuis le 13 juin]

Ali Ghediri [En détention depuis le 13 juin]

Mourad Oulmi [En détention depuis le 16 juin]

Hacène Arbaoui [En détention depuis le 20 juin]

Lakhdar Bouregâa [En détention depuis le 30 juin]

Ahmed Mazouz [En détention depuis le 3 juillet]

Abdelghani Hamel et ses enfants [En détention depuis le 5 juillet]

Djamel Ould Abbes [En détention depuis le 7 juillet]

Saïd Barkat [En détention depuis le 8 juillet]

Youcef Yousfi [En détention depuis le 14 juillet]

Mahdjoub Bedda [En détention depuis le 17 juillet]

Amar Ghoul [En détention depuis le 18 juillet]

A ces détentions s’ajoutent la soixantaine de citoyens arrêtés et placés en détention provisoire depuis le 23 juin pour avoir brandi « un emblème autre que le drapeau national », suite à la mise en garde effectuée par le chef d’état-major Ahmed Gaïd Salah contre les « tentatives d’infiltration » des marches populaires par une « faible minorité » de manifestants qui brandissent des drapeaux autres que l’emblème national.