Le siège du RCD à Alger encerclé : la députée Fetta Sadat molestée et des militants interpellés

Madjid Makedhi, El Watan, 28 juin 2019

La répression policière bat son plein à Alger, complètement quadrillée depuis ce matin. Selon des témoins, le siège régional d’Alger du rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) est quadrillé par les forces anti-émeute qui ont brutalisé des militants du parti.

« Moi-même, ils (policiers) m’ont molestée. Il m’ont arraché de force mon emblème Amazigh », dénonce la députée Fetta Sadet qui a pris contact avec notre rédaction. « La police au niveau du 87 rue Didouche Mourad, ont usé des Tasers contre les militantes et les militants du RCD. Ils attaquent le siège d’un parti national agréé », condamne pour sa part, Reda Boudraa, cadre du parti et élu à l’APW de Bejaia, sur sa page Facebook.

Selon lui, la militante Samira Messouci « a été carrément embarquée par les hommes en bleu ». Présents sur les lieux, des photographes et des journalistes ont été malmenés. Le journaliste Bouzid Ichaalalen, responsable du site d’information Interlignes- Algérie a été interpellé, selon toujours des témoins.