Justice : Lakhdar Bouregâa et 16 manifestants placés sous mandat de dépôt

Yacine Babouche, TSA, 30 Juin 2019

La justice a été active en ce début de semaine. Le moudjahid Lakhdar Bouregâa a été placé ce dimanche en détention provisoire par la juge d’instruction du tribunal de Bir Mourad Raïs, tandis que seize citoyens, dont une élue, ont été également placés en détention provisoire après avoir été arrêtés durant le 19e vendredi de manifestations.

Lakhdar Bouregâa a été arrêté hier samedi par les services de sécurité avant d’être présenté ce dimanche devant le juge d’instruction. « Après avoir entendu le mis en cause, le procureur de la République a soumis le dossier de procédures au juge d’instruction pour répondre des chefs d’accusation de participation, en temps de paix, à une entreprise de démoralisation de l’armée ayant pour objet de nuire à la défense nationale et à un corps constitué, des faits mentionnés et passibles de sanctions, cités dans les articles 75, 144 bis et 146 du Code pénal », indique le communiqué du procureur de la République du tribunal de Bir Mourad Raïs. 

En parallèle, seize manifestants ont été placés sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’Hamed. Tous avaient été arrêtés vendredi pour port d’un « emblème autre que le drapeau national ». Parmi les personnes placées sous mandat de dépôt figure l’élue RCD de l’APW de Tizi Ouzou, Samira Messouci.

Ces mises en détention provisoires s’ajoutent aux dix-huit citoyens placés en détention provisoire le 23 juin après le 18e vendredi de manifestations pour brandi un drapeau berbère. Ce sont donc au total 34 personnes placées sous mandat de dépôt pour avoir porté ou brandi un « emblème autre que le drapeau national »