Lutte anti-corruption : « Point de concession ni de report », prévient Gaid Salah

Yacine Babouche, TSA, 27 Juin 2019

Le chef d’état-major et vice-ministre de la Défense, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, a évoqué une nouvelle fois ce jeudi le « complot » dont aurait été la cible l’ANP et l’Algérie, saluant au passage les réalisations effectuées jusque-là en matière de lutte contre la corruption ayant permis le « démantèlement des réseaux de la bande et le tarissement de ses sources », et réaffirmant la volonté de l’armée à poursuivre les affaires de corruption lancées.

« Nous avons prédit depuis 2015, les dessous d’un complot qui se tramait contre l’Armée Nationale Populaire, contre notre patrie l’Algérie, à travers les tentatives des instigateurs pour tuer l’espoir dans les esprits des Algériens et d’étouffer tous les dévoués parmi les fils de cette patrie, qui représentent un danger sur les intérêts de la bande avec ses têtes connues par tous, ses bras qui s’étendent et ses réseaux qui s’infiltrent dans les articulations des institutions de l’Etat et de la société », a déclaré le chef d’état-major dans une allocution prononcée hier mercredi devant les cadres et les élèves de l’Académie militaire de Cherchell, citée dans un communiqué du ministère de la Défense, publié ce jeudi.

« Elle a agi et ne cesse d’agir avec haine, voire avec connivence avec des entités connues pour leur hostilité traditionnelle envers notre pays, je dis, afin d’établir les fondements de la corruption dans notre pays, consolider ses liens et en faire une rampe de lancement d’où seront lancées des attaques contre l’Algérie sur les plans économique, social, culturel, voire sécuritaire », a affirmé Gaïd Salah, sans identifier nommément « la bande ».

« L’objectif de ce complot explique certainement son ampleur et les moyens de son soutien, au point où certaines parties malveillantes tentent de déstabiliser la justice et remettre en cause l’importance de sa lutte contre la corruption, sous prétexte que ce n’est pas le temps pour combattre ce fléau et qu’il vaudrait mieux le reporter jusqu’après les élections », a avancé le général de corps d’armée, pour qui il « apparaît clairement l’origine du mal, voire la source de l’épidémie et se précisent par conséquent les objectifs réels de ceux qui veulent instaurer des phases de transition », à savoir « tomber dans le piège du vide constitutionnel ».

Le chef d’état-major a dans ce contexte réaffirmé la volonté de l’institution à poursuivre le processus lancé. « Point de concession ni de report dans le processus de lutte » contre la corruption, a affirmé Gaïd Salah, ajoutant que le processus se poursuivra « avec résolution, rigueur et constance avant et après les présidentielles, car le futur président élu sera du côté du peuple et de son pays et sera ainsi telle une épée face à la corruption et les corrupteurs ».

« Aucun espoir que la corruption persiste dans notre pays. Point d’horizons aux corrupteurs, et notre pays reprendra son chemin de nouveau sur des fondements solides où la loi règnera et la légitimité constitutionnelle prévaudra », a renchéri le vice-ministre de la Défense, rappelant qu’il s’est lui-même engagé « personnellement, devant Allah, devant l’histoire et la patrie, en toute sincérité » à la réalisation de ces objectifs.

« Nous avons affirmé à maintes reprises que s’écarter sous quelque forme que ce soit du cadre constitutionnel, signifie tomber dans des éventualités aux conséquences désastreuses, à savoir basculer dans le chaos, qu’Allah nous en préserve », a indiqué Gaïd Salah, estimant qu’il s’agit du « vœu de la bande, de ses têtes et de tous ceux qui leur vouent allégeance ».

« Ce qui a été réalisé jusque-là dans la lutte contre la corruption et tout ce que cela a requis pour le démantèlement des réseaux de la bande et le tarissement de ses sources n’est pas négligeable, mais un indicateur clair sur le degré de fédération des efforts de l’Armée Nationale Populaire et de tous les dévoués dans tous les secteurs de l’Etat et de la Société », a conclu le chef d’état-major.


Nouveau discours de Gaid Salah : le texte intégral

Rédaction TSA, 27 Juin 2019

Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah a présidé ce jeudi 27 juin la cérémonie de sortie de promotions à l’Académie militaire de Cherchell. Le MDN a diffusé aujourd’hui la suite du discours qu’il a prononcé hier lors de la première journée de sa visite dans cette académie.

« A chaque fois que je viens à l’Académie Militaire de Cherchell défunt Président Houari Boumediene et que je rencontre ses personnels, ses cadres et ses élèves, me vient à l’esprit le rôle de locomotive que constitue cet illustre et prestigieux établissement de formation au sein de l’appareil de formation de l’Armée Nationale Populaire. Je pense plus précisément à tous ces fondamentaux, que nous, en tant que Haut Commandement, veillons à en consolider les liens et à promouvoir davantage dans les esprits des générations montantes parmi les enfants de l’Armée Nationale Populaire. 

Aussi et outre l’ancrage de la connaissance dans tous ses aspects dans les esprits des élèves tous niveaux confondus, nous veillons à rappeler la teneur des principes et l’excellence des valeurs d’où notre Armée puise son capital de formation et en fait un des catalyseurs essentiels d’un travail professionnel réussi. En même temps, nous prenons le soin de rappeler que ces principes et valeurs sont le cordon ombilical qui relie notre glorieuse histoire nationale au présent de l’Algérie et à son futur escompté voire prometteur.

Nous tenons absolument et nous œuvrons même de toute notre force, à ce que le dévouement envers la patrie soit toujours et essentiellement une qualité qui tire avec elle d’autres qualités et vertus. Le dévouement envers la patrie signifie que l’élève persévère dans ses études de façon à entrevoir comment son travail peut être productif tout en exerçant sont devoir national. Il signifie également que l’encadreur fournit tous ses efforts afin de contribuer à la réussite des cursus de formation qu’ils supervisent du début à la fin. Il signifie aussi et essentiellement que chaque militaire, que ce soit tout au long de ses formations successives ou lors de son action sur le terrain dans les différentes formes et aspects du métier d’arme, ressente qu’il est un serviteur fidèle et dévoué envers son armée et sa patrie l’Algérie. Il demeure certain que suivant les significations de ces qualités nobles et ancestrales, le sentiment de servir son pays, que peut avoir l’homme, est en lui-même un immense honneur et privilège pour lui. Ce noble sentiment s’accroîtra sans doute davantage dans le cœur de l’homme et dans son esprit à chaque fois qu’il accorde à la qualité de l’amour de la patrie toute sa dimension profuse et sans limite ».

Monsieur le Général de Corps d’Armée a souligné les efforts dévoués et sincères que l’Armée Nationale Populaire ne cesse de consentir ainsi que ces diverses étapes prestigieuses qu’elle a parcourues dans le développement de ses capacités dans les différents domaines :

« Etre dévoué à la patrie suivant cette perspective appropriée, est une conviction ancrée dans le cœur et qui s’affirme par le travail et la conduite effectifs sur le terrain. Tout ceci requiert nécessairement, voire impérativement, une réflexion juste et judicieuse et des efforts qui perçoivent la symbolique et les dimensions de l’action entreprise. Aussi, sans l’adoption de cette perspective intellectuelle et ce mode opératoire consciencieux, l’Armée Nationale Populaire aurait été incapable aujourd’hui de franchir toutes ces étapes de développement sur plus d’un plan ; notre appareil de formation n’aurait pu atteindre ce niveau prestigieux, pour devenir une réelle locomotive pour les efforts de développement consentis et n’aurait pu constituer un modèle réussi à adopter dans le domaine de la promotion continue des niveaux de connaissance et d’enseignement théorique et pratique de nos Forces Armées et un bon exemple à suivre afin de persévérer continuellement pour rester attaché aux valeurs de la Nation et ses principes fondamentaux et inculquer et ancrer ces valeurs et principes dans les esprits voire dans les cœurs des militaires.

Celui qui vous s’assurer du degré d’application réelle et sur le terrain des significations du dévouement envers la patrie par l’Armée Nationale Populaire, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale, il n’a qu’à méditer en toute objectivité et impartialité sur les étapes prestigieuses qu’a parcourues notre Armée dans le développement de ses capacités de combat et opérationnelles, en suivant de plus près le déroulement des exercices de démonstration de différents niveaux qui sont exécutés avec un grand succès à la fin de chaque année d’instruction. Le Haut Commandement de l’Armée Nationale Populaire accorde une extrême attention à la préparation des forces au combat, afin d’élever en continu la disponibilité combative des éléments et leur maîtrise des différentes armes modernes dont dispose l’Armée Nationale Populaire et partant, consolider l’efficacité au combat de nos unités déployées à travers tous les recoins de notre territoire national. Tels sont les objectifs de développement aux démarches multiples, dont je m’efforce toujours et avec grande détermination, lors de mes visites régulières au niveau des Régions Militaires avec leurs différentes unités de combat et de soutien, à ancrer les assises à travers l’appréciation de tous les efforts consentis par l’ensemble des militaires, dans leur différentes catégories et niveaux dans ce volet vital, du fait que tout cela contribue au renforcement des capacités de notre Armée et la préservation de la dignité de notre nation.

D’autre part, il doit également voir toutes les promotions successives qui finissent leur formation, année après année, dans les différents établissements de formation et à leur tête l’Académie Militaire de Cherchell, et d’examiner et de méditer attentivement sur la répartition géographique équitable et bien étudiée, qui caractérise les Ecoles des Cadet de la Nation, avec ses trois lycées et sept collèges. Une répartition rationnelle qui se base sur le facteur d’appartenance populaire à travers tout le pays et que l’Armée Nationale Populaire considère sa colonne vertébrale. Aussi, cette symbiose entre les enfants du peuple, dans toutes ses franges, mus de la conscience et la perception de la noblesse des missions assignées et du poids de la responsabilité qui leur incombe ainsi que la fédération de leurs efforts au sein d’une Armée Nationale Populaire aux racines bien ancrées et aux principes immuables, est un message d’affection et de sincérité que cette armée ancestrale envoie à tous ses concitoyens à travers les quatre coins du pays. Je dis bien à travers les quatre coins du pays ».

Monsieur le Général de Corps d’Armée a rappelé que les instigateurs de la bande et leurs complices ont tenté, durant des années, de tuer l’espoir dans les esprits des Algériens et d’étouffer tous les dévoués parmi les fils de cette patrie, ce qui nécessite de poursuivre la lutte contre la corruption par tous les moyens légaux :

« Je sais pertinemment que vous, élèves de l’Académie, représentez le pilier de l’Armée Nationale Populaire et la réserve de son avenir prometteur. Aussi, vous devez réaliser que nous avons prédit depuis 2015, les dessous d’un complot qui se tramait contre l’Armée Nationale Populaire, contre notre patrie l’Algérie, à travers les tentatives des instigateurs pour tuer l’espoir dans les esprits des Algériens et d’étouffer tous les dévoués parmi les fils de cette patrie, qui représentent un danger sur les intérêts de la bande avec ses têtes connues par tous, ses bras qui s’étendent et ses réseaux qui s’infiltrent dans les articulations des institutions de l’Etat et de la société. Elle a agi et ne cesse d’agir avec haine, voire avec connivence avec des entités connues pour leur hostilité traditionnelle envers notre pays, je dis, afin d’établir les fondements de la corruption dans notre pays, consolider ses liens et en faire une rampe de lancement d’où seront lancées des attaques contre l’Algérie sur les plans économique, social, culturel, voire sécuritaire. L’objectif de ce complot explique certainement son ampleur et les moyens de son soutien, au point où certaines parties malveillantes tentent de déstabiliser la justice et remettre en cause l’importance de sa lutte contre la corruption, sous prétexte que ce n’est pas le temps pour combattre ce fléau et qu’il vaudrait mieux le reporter jusqu’après les élections.

Aussi, apparaît clairement l’origine du mal voire la source de l’épidémie et se précisent par conséquent les objectifs réels de ceux qui veulent instaurer des phases de transition, soit tomber dans le piège du vide constitutionnel. Ils veulent protéger la corruption en reportant la lutte lancée contre elle. Et c’est là le mode d’action des corrupteurs ennemis du peuple et de la patrie. Aussi, point de concession ni de report dans le processus de lutte, mais se poursuivra, avec l’aide d’Allah et Sa force, avec résolution, rigueur et constance avant et après les présidentielles, car le futur président élu sera du côté du peuple et de son pays et sera ainsi telle une épée face à la corruption et les corrupteurs. Aucun espoir que la corruption persiste dans notre pays. Point d’horizons aux corrupteurs, et notre pays reprendra son chemin de nouveau sur des fondements solides où la loi règnera et la légitimité constitutionnelle prévaudra.

Afin de réaliser ces objectifs nobles et nationaux, j’ai eu à m’engager auparavant personnellement devant Allah, devant l’histoire et la patrie, en toute sincérité, et je ne dévierai jamais, afin d’accompagner le parcours du peuple pour réaliser ses espoirs et ses attentes légitimes. De ce fait, nous avons affirmé à maintes reprises que s’écarter sous quelque forme que ce soit du cadre constitutionnel, signifie tomber dans des éventualités aux conséquences désastreuses, à savoir basculer dans le chaos, qu’Allah nous en préserve. C’est le vœu de la bande, de ses têtes et de tous ceux qui leur vouent allégeance. Ainsi, se traduit le souci de l’institution militaire de l’impératif de respecter la Constitution du pays et d’appliquer les lois en vigueur, pour barrer la voie face à tous les opportunistes, arrivistes et traitres qui tentent de brouiller les efforts des fidèles fils de l’Algérie et les empêcher de servir leur patrie, car servir la patrie signifie, incontestablement, l’impératif de faire face aux ennemis de la nation. Les malveillants ne craignent que les hommes de bonne volonté. Telle est la loi de la nature.

Dans ce cadre, nous considérons que ce que vit l’Algérie aujourd’hui est un fait exceptionnel qui permettra, avec l’aide d’Allah, de poursuivre une marche constante sur la voie de l’édification de l’Etat de droit, qui demeure la finalité de tous les libres et nobles fils de l’Algérie, qui n’ont aucune préoccupation que d’être au service de leur patrie et non pas s’enrichir indûment, mettant à profit les fonctions qu’ils occupent.

Dans ce contexte précisément, il y a lieu d’indiquer que ce qui a été réalisé jusque-là dans la lutte contre la corruption et tout ce que cela a requis pour le démantèlement des réseaux de la bande et le tarissement de ses sources n’est pas négligeable, mais un indicateur clair sur le degré de fédération des efforts de l’Armée Nationale Populaire et de tous les dévoués dans tous les secteurs de l’Etat et de la Société ; puisque les efforts dévoués une fois réunis portent toujours des résultats bénéfiques au pays et aux personnes ».