Au lendemain de l’incarcération de la famille Tahkout : Plus de 30 succursales de Cima Motors fermées

Mohamed Fawzi Gaidi, El Watan, 11 juin 2019

Au lendemain de la mise sous mandat de dépôt de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, de ses deux frères Rachid et Hamid, ainsi que de son fils Bilel par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, une importante décision a été prise par les gestionnaires du groupe Tahkout.

Il s’agit, selon des sources proches de la famille des mis en cause, de procéder à la fermeture de toutes les succursales de Cima Motors, filiale du groupe Tahkout qui commercialisent les véhicules Hyundai, réparties sur le territoire national. Ainsi, toutes les activités commerciales du groupe Tahkout seront centralisées à Alger, en attendant la désignation d’un nouveau gestionnaire par le conseil d’administration du groupe.

Plus de 30 distributeurs de Cima Motors ont baissé rideau depuis hier et jusqu’à nouvel ordre. Force est de relever que cette mesure impactera vraisemblablement les prix des véhicules de cette marque, dont l’offre sera drastiquement réduite. Ce qui n’est pas le cas pour l’activité de montage des véhicules de Tahkout Manufacturing Company (TMC).

Cette dernière ne sera pas affectée par l’absence de ses exploitants, d’autant plus que, selon les mêmes sources, l’Etat a accordé à TMC, au titre de l’année en cours, une enveloppe de 360 millions de dollars pour financer ses activités de montage de véhicules. Ainsi, l’usine TMC est autorisée à importer et assembler les kits CKD de sept modèles de la marque Hyundai : i10, i20, Accent RB, Sonata, Creta, Santa Fe et Tucson.