Médias publics : un autre proche de Said Bouteflika s’en va

Sonia Lyes, TSA, 11 Avril 2019

Chabane Lounakel, directeur général de la radio nationale, a été limogé, ce jeudi 11 avril. Nommé en février 2012, il aura passé plus de sept ans à la tête de la radio publique. Il a été remplacé par Nacera Cherid, qui occupait depuis décembre dernier le poste de directrice de la radio francophone Chaîne III.

Ce nouveau changement intervient moins de quinze jours après le départ du directeur de l’ENTV, Tewfik Khelladi et son remplacement par Lotfi Cheriet.

Les deux responsables limogés étaient connus pour leur proximité avec Said Bouteflika, mais à des degrés différents. « Tewfik Khelladi était un vrai proche du frère de l’ancien président. Leur proximité n’était pas un secret. Avec Lounakel, la relation était moins forte mais c’est bien Said Bouteflika qui l’a nommé à ce poste », explique un ancien ministre de la Communication.

L’ENTV, la Radio nationale, l’agence APS et la régie publicitaire Anep dépendaient administrativement du ministère de la Communication. Mais ces structures étaient directement gérées par la Présidence. Tous les ministres de la Communication qui ont travaillé sous Bouteflika connaissaient cette règle non-écrite qui s’est confirmée de manière spectaculaire ces dernières années.

Ces responsables ne travaillaient pas directement avec le ministre de la Communication. Ils avaient comme unique interlocuteur le frère et conseiller du président. « Logiquement, les prochains sur la liste des départs sont le DG de l’APS et celui de l’Anep », explique notre interlocuteur.