35 délégués syndicaux arrêtés à Alger

Younes Saâdi, Maghreb Emergent, 10 avril 2019

35 délégués syndicaux ont été arrêtés aujourd’hui dans les rues d’Alger, par les forces de l’ordre au moment où ils tentaient d’organiser la marche à laquelle a appelé la Confédération des syndicats algériens (CSA), a-t-on appris du président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (Snpsp), Lyes Merabet.
Les syndicalistes arrêtés appartiennent à quatre syndicats. Il s’agit du Snpsp, Cnapeste, Cla et Unpef, précise la même source. Ils ont été transférés au commissariat de police des Annassers. Les tentatives de les faire libérer n’ont pas donné de résultats, regrette-t-il. « Les responsables de ce commissariat de police affirment de ne pas avoir les ordres pour les libérer », dit-il.

Pour le Merabet ces arrestations ainsi que l’interdiction de la manifestation de ce matin, sont des mauvais signes de la part des pouvoirs publics. « C’est une atteinte au droit de manifester pacifiquement et un mauvais signe que donne le gouvernement de Bedoui à l’opinion publique », déplore le président du Snpsp.

Interrogé sur la réaction de la CSA suite à l’interdiction de leur manifestation, il dira qu’une réunion aura lieu ces jours-ci pour décider des actions à mener au cours des prochains jours. Une coordination avec d’autres organisations et mouvements n’est pas écarter, selon notre interlocuteur.