Changements dans l’ex-DRS : deux colonels pour diriger des structures sensibles

Riyad Hamadi, TSA, 07 Avril 2019

Les changements se poursuivent au sein des services de renseignements. Selon nos informations, deux colonels devraient être promus à des postes sensibles de l’ex-DRS, désormais rattaché au ministère de la Défense après avoir été sous l’autorité de la présidence de la République pendant plus de trois ans.

Le colonel Louanas devrait succéder au général-major Abdelkader à la tête des services intérieurs et le colonel Boubekeur succédera au général-major Sid Ali à la DCSA (Direction centrale de la sécurité de l’armée).

Le colonel Louanas, qui n’a pas encore été officiellement nommé, a fait ses armes et s’est forgé une réputation de « spécialiste de la lutte contre le terrorisme » au sein du Scorat, le redoutable service de coordination opérationnelle du renseignement antiterroriste, au sein de l’ex-DRS.

Pour le colonel Boubekeur, il dirigeait le pôle de la sécurité de l’armée au sein de la DCSA.

Les deux colonels font partie de la promotion de 1989. Ils sont cinquantenaires, et remplacent des officiers supérieurs, proches de la retraite.

La Direction des services extérieurs n’a pas été épargnée par les changements. Le général Bendaoud a été limogé, et son adjoint le général Roshdi a pris l’intérim.

Mardi, le général-major Athmane Tartag a quitté la direction des services de sécurité (DSS), la structure qui a remplacé l’ex-DRS, après la restructuration des services de renseignements et le départ à la retraite de leur chef, le général Mohamed Medienne dit Toufik en 2015.

Le départ de Tartag a été suivi par celui de Bendaoud des services extérieurs, et le retour de l’ex-DRS au MDN, après avoir été rattaché à la présidence de la république, entre 2015 et début 2019.

Les changements intervenus au sein des services secrets surviennent après la démission de Bouteflika, après un mois et demi de manifestations populaires contre le système.