L’opposition appelle à rejoindre les manifestations populaires

Lynda Abbou, Maghreb Emergent, 28 février 2019

Des partis et des forces politiques de l’opposition rejoignent le mouvement populaire  et soutiennent les manifestations notamment la marche prévue pour ce vendredi 01 mars 2019.

Le Front des forces socialistes (FFS) a appelé « ses militants, ses élus, ses sympathisants et l’ensemble du peuple algérien à participer massivement et à œuvrer à la préservation du caractère pacifique des manifestations politiques et populaires ».

« La volonté populaire s’est exprimée dans la rue en faveur du changement. Le peuple algérien a décidé de se réapproprier la rue comme espace de mobilisation, de contestation populaire et de revendication démocratique en s’opposant au système prédateur qui a mis le pays en faillite au profit d’une oligarchie mafieuse. Imposer une présidence à vie est une grave atteinte à l’intelligence et à l’histoire du peuple » a noté le FFS dans un communiqué rendu public aujourd’hui. Pour ce parti les luttes pour la démocratie ne peuvent être efficaces que si elles sont menées avec la société, et dans la société.

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui le parti l’Union pour le changement et le progrès (UCP), présidé par Zoubida Assoul,   a met en garde le pouvoir contre toute menace insidieuse envers les citoyennes et les citoyens qui manifesteront pacifiquement  les jours avenir  et lui impute l’entière responsabilité de tout dérapage  qui pourrai justifier le recours à la répression.

Le Mouvement mouwatana a aussi annoncé sa participation à la marche de vendredi. « Toutes et tous unis, nous marcherons ce vendredi pour recouvrer notre souveraineté. Mouwatana sera parmi le peuple pour exprimer son refus d’un 5ème mandat, illégal et humiliant pour le pays et pour signifier au régime le solde de tout compte » a souligné Mouwatana.