Campagne pour le 5e mandat: Abdelmalek Sellal s’entoure de plusieurs ministres

Liberté, 9 février 2019

La machine électorale qui accompagnera le candidat Abdelaziz Bouteflika pour s’offrir un 5e bail à la tête du pays est plus que jamais sur rail et n’attend qu’un signal pour se mettre en branle. Nommé il y a quelques jours directeur de campagne de l’actuel chef de l’État, l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, vient de passer la vitesse supérieure en tenant, jeudi 7 février, une réunion avec son équipe. C’est le député d’Annaba et ancien vice-président à l’APN, Baha Eddine Tliba, qui a vendu la mèche en publiant, toujours jeudi, sur sa page facebook, les noms des membres du staff de campagne du candidat Bouteflika. “Abdelmalek Sellal, directeur de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika, a arrêté la liste définitive des membres de la direction de campagne électorale”, écrit-il. La liste est composée dans sa grande majorité d’anciens ministres ayant déjà travaillé avec Abdelmalek Sellal.

C’est le cas du président du Mouvement populaire algérien (MPA) et ancien ministre du Commerce (il avait eu à gérer d’autres départements ministériels)  Amara Benyounès, directeur de la communication, mais flanqué d’un collaborateur, à savoir l’ex-ministre de la Culture et directeur général de l’ENTV, Hamraoui Habib Chawki (assistant du directeur de la communication). L’ex-ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelkader Ouali, est chargé, lui, des relations avec les partis politiques, alors que son ex-collègue de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a hérité du poste de chargé de la préparation logistique. Deux autres anciens ministres, Rachid Haraoubia (Enseignement supérieur et Recherche scientifique) et Amar Tou (Transports) font, eux aussi, partie du staff de campagne en se voyant confier la tâche de l’organisation des rencontres et meetings populaires.

Quant à l’ex-directeur de cabinet d’Abdelmalek Sellal et membre de la direction du FLN, Mustapha Karim Rehiel, il a hérité du poste névralgique de directeur de l’organisation, le plaçant numéro 2 de la direction de campagne. Deux noms moins connus font aussi partie de l’équipe drivée par M. Sellal, à savoir Nabil Yahiaoui, porte-parole du parti TAJ présidé par Amar Ghoul et Mondher Bouden, chargés tous les deux des relations avec les associations et les organisations estudiantines. Amar Ghoul avait fait partie du staff de campagne en 2014.

à signaler que l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a dirigé à trois reprises la direction de campagne de Bouteflika lors des élections de 2004, 2009 et 2014.

Arab Chih