Une usine Hyundai pour la construction de bus et de camions sera ouverte à Batna

Salim Benalia, Maghreb Emergent, 17 décembre 2018

Il s’agit d’un projet portant sur la construction de camions et de bus et non pas de montage, selon le Secrétaire Général de Global Groupe, Mohamed Tahar Boudiaf.

Le partenariat économique algéro-sud-coréen est, désormais, animé d’une volonté politique affirmée.  Exemple en est donné par le pacte d’association, paraphé ce lundi,  à Alger, entre l’entreprise algérienne privée Global Group et le Groupe Sud-Coréen Hyundai Motor Company pour la réalisation d’une usine de construction de camions et de bus à Batna.

Le Secrétaire Général de Global Groupe, Mohamed Tahar Boudiaf a fait savoir que cette usine entrera en production vers la fin de l’année 2019.

Selon le même responsable il s’agit là d’un projet portant sur la construction de camions et de bus et non pas de montage. Une première en Algérie.

Ce pacte  parachève un processus de partenariat déjà engagé entre les deux parties, puisqu’en janvier 2018, Global Group avait signé une joint-venture avec son partenaire coréen Hyundai Motors Company. Un accord qui obéit à la règle des 51/49, mais inédit  en Afrique et en Algérie, avait-on déjà signalé.

L’investissement est évalué à plus de 100 millions de dollars. L’usine sera un vrai creuset de l’emploi car l’on annonce 5000 postes à pourvoir en direct et en indirect.  Elle charriera également le transfert de technologie avec en perspective l’ambition d’atteindre le taux de 40% d’intégration au démarrage. Ce taux oscillera au bout de deux à trois ans autour de 50 ou 60%, annonce-t-on.

Les deux associés font part de leur volonté de produire, à court terme, jusqu’à 40 000 unités par an, entre bus et camions. Rappelons que Hyundai est déjà implantée sur le sol algérien pour le montage de véhicules légers.  Ainsi, le pacte d’association a été signé par le P-DG de Global Groupe, Hassen Arbaoui, et le représentant de Hyundai Motor Company, Donho Choi, en marge du 5ème Forum d’affaires algéro-sud-coréen co-présidé par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et son homologue sud-coréen, Lee Nak-Yon, en visite officielle en Algérie du 16 au 18 décembre courant.

Les échanges commerciaux entre l’Algérie et la Corée du Sud se sont établis à 2,3 milliards de dollars en 2017 composés de près de 700 millions de dollars d’exportations algériennes (14ème client de l’Algérie) et de 1,6 milliard de dollars d’exportations sud-coréennes (8ème fournisseur de l’Algérie).