Adlène Mellah, Kamel Bouakkaz et Fodil Dob maintenus en détention

Le juge d’instruction l’a décidé hier

Liberté, 20 novembre 2018

Les quatre détenus dans le cadre de l’affaire dite “Amir Dz” ne vont pas quitter la prison de sitôt. Entendus hier par le juge d’instruction sur le fond, le journaliste Adlène Mellah, le comédien Kamel Bouakkaz, l’ancien footballeur Fodil Dob et le frère d’Amir Dz, Houari Boukhors, resteront donc en détention. Ils seront présentés prochainement soit devant la chambre d’accusation, qui leur signifiera leurs chefs d’inculpation, soit ils seront libérés si les preuves de leur culpabilité ne sont pas suffisantes.
Selon un membre du collectif de défense, le journaliste Adlène Mellah a été interrogé par le juge sur les sources utilisées pour obtenir des informations sur les articles incriminés. Quant aux plaignants, notre source précise que dans beaucoup de cas, il y a des confusions entre personnes morales et personnes physiques. Propriétaire du site Alger Direct, Adlène Mellah observe une grève de la faim depuis vendredi. Son état de santé s’est dégradé, selon ses avocats qui appellent à sa libération.

Ali B.