Vidéo montrant un supporter tabassé par des policiers au stade du 5-juillet

La DGSN promet de sévir

Liberté, 15 novembre 2018
 
La DGSN a reconnu que ladite vidéo “montre un comportement inapproprié de certains policiers” à l’égard d’un supporter qui pouvait bien faire l’objet d’une neutralisation et/ou d’une arrestation.

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a ouvert, hier matin, une enquête pour identifier les policiers qui avaient passé à tabac un jeune supporter dans les tribunes du stade du 5-Juillet, à l’issue de la rencontre de football qui avait opposé le MC Alger à l’USM Bel-Abbès.

En effet, la vidéo qui montre des policiers en train de neutraliser ce supporter, avant qu’il ne soit violemment matraqué par sept policiers, a fait le buzz sur les réseaux sociaux et fait, actuellement, l’objet d’authentification au niveau du laboratoire de la police scientifique.

En ce sens, la DGSN a reconnu que ladite vidéo “montre un comportement inappropriée de certains policiers” à l’égard d’un supporter qui pouvait bien faire l’objet d’une neutralisation et/ou d’une arrestation. Autrement dit, la DGSN avoue qu’il y a une disproportion dans la gestion des supporters et la vidéo montre un acharnement des sept policiers sur ce supporter mis à terre et qui ne pouvait même pas se relever au vu de la violence des coups que lui ont portés les policiers. “Nous allons prendre toutes les mesures administratives nécessaires à l’encontre de ces policiers qui étaient chargés de maintenir et de rétablir l’ordre au stade du 5-Juillet à la suite de ces émeutes qui ont émaillé cette rencontre de football”, a-t-on appris de source proche de la DGSN. Supervisée par le patron de la DGSN, le colonel Mustapha El-Habiri, cette enquête a été confiée à la police des polices et à la police scientifique pour collecter le maximum de renseignements et auditionner des responsables chargés de sécuriser ce match de football. “La DGSN s’engage à faire toute la lumière sur cette scène de violence et prendra les mesures nécessaires pour que de pareils comportements ne se reproduisent plus. Les enquêteurs sont à pied d’œuvre et nous attendons les résultats pour prendre ces mesures”, a révélé notre source, affirmant qu’une cellule de suivi a été installée à cet effet pour connaître l’évolution des investigations. Par ailleurs, notre source a indiqué qu’à l’issue de cette rencontre, les supporters ont violemment arraché les sièges des tribunes, avant qu’une violence générale n’éclate et se propage dans les gradins et à l’extérieur du stade.

L’intervention des troupes antiémeutes n’a pas dissuadé les hooligans de lâcher prise. Le bilan est lourd : plus de 40 blessés ont été enregistrés des deux côtés, des supporters et des forces de l’ordre. Selon la DGSN, 22 supporters ont été blessés lors de ces violences, alors que les forces de l’ordre ont enregistré, elles aussi, 18 blessés, dont 4 policiers se trouvent dans un état grave. Il y a même un policier de la Police judiciaire dont le pronostic vital a été engagé au CHU Mohamed-Lamine-Debaghine de Bab El-Oued, ont révélé nos sources. Aussi, l’intervention des policiers à l’extérieur du stade a abouti à l’arrestation de 42 personnes, dont 22 pour atteinte à l’ordre public et 20 autres pour port d’armes, possession de drogue et de psychotropes. Dans le même registre, la DGSN déplore 10 véhicules de police vandalisés par les supporters, ainsi qu’une ambulance de la Protection civile et un véhicule d’un particulier complètement saccagés par des jeunes supporters en furie. Dans un communiqué rendu public hier, la DGSN a déploré “ces actes de violence qui ont émaillé la rencontre qui a opposé le MC Alger à l’USM Bel-Abbès” et appelle “les supporters de tous les clubs à faire preuve de fair-play dans les stades d’Algérie”.

FARID BELGACEM