Sommet Chine-Afrique: La grande offensive des Chinois

R. E., El Watan, 29 août 2018

Les investissements et les échanges commerciaux de la Chine avec les pays impliqués dans l’initiative «La Ceinture et la Route», durant ces cinq dernières années, ont dépassé les 5000 milliards de dollars, avec une croissance annuelle moyenne de 1,1%, a annoncé lundi un haut responsable du ministère chinois du Commerce.

Selon le vice-ministre chinois du Commerce, son pays a pu élargir ses relations commerciales et d’investissement avec les pays le long de «la Ceinture et la Route» dans un contexte de baisse du commerce mondial. «La Chine est devenue le plus grand partenaire commercial de 25 de ces pays», a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse.

Durant cette période, les investissements directs combinés dans les pays impliqués dans l’initiative «la Ceinture et la Route» ont augmenté en moyenne de 7,2% sur un an, a noté M. Qian. D’après lui, 82 zones de coopération économique et commerciale ont été établies dans ces pays, avec des investissements cumulés de 28,9 milliards de dollars. Ces zones ont attiré environ 4000 entreprises, créant 2 milliards de dollars de revenus fiscaux pour les pays hôtes et offrant 244 000 emplois locaux.

La Chine a également signé ou mis à niveau cinq accords de libre-échange avec 13 de ces pays, a ajouté M. Qian. Proposée en 2013, l’initiative «la Ceinture et la Route» vise à créer un réseau commercial et d’infrastructures reliant l’Asie à l’Europe et à l’Afrique.

Le directeur adjoint du bureau du groupe dirigeant sur la promotion du développement de «la Ceinture et la Route», Ning Jizhe, a indiqué que la Chine avait signé 118 accords de coopération avec 103 pays, régions et organisations internationales sur le développement de «la Ceinture et la Route».

La Chine continuera à suivre le principe de consultations approfondies, de contributions conjointes et de bénéfices partagés et à promouvoir le développement inclusif et de haute qualité de «la Ceinture et la Route», a déclaré le ministre assistant des Affaires étrangères, Zhang Jun. «Nous avons pleine confiance dans les perspectives de développement de ‘‘la Ceinture et la Route’’», a noté M. Zhang.