Le blogueur Merzoug Touati suspend sa grève de la faim

Ryad Hamadi, TSA, 14 Août 2018

Le blogueur Merzoug Touati, incarcéré à la prison d’Oued Ghir à l’ouest de Bejaia, a décidé de suspendre momentanément sa grève de la faim, à la demande de sa mère, a-t-on appris ce mardi auprès de son avocat, Salah Dabouze.

Condamné en juin dernier à sept ans de prison ferme en appel pour « intelligence avec une puissance étrangère », Merzoug Touati a observé une grève de trente-sept jours, la huitième depuis son arrestation.

« Immédiatement après avoir reçu sa mère qui l’a supplié d’arrêter et après l’avoir informé du niveau de la mobilisation au plan interne et externe, il m’a informé de sa décision de suspendre sa grève de la faim », explique Salah Dabouze.

Tout en souhaitant que la « dynamique de mobilisation aboutisse », Merzoug Touati n’a pas exclu de recourir de nouveau à la grève de la faim pour faire entendre sa cause et « exiger ses droits », « d’autant qu’il a acquis désormais l’expérience de la gestion de la grève de la faim », ajoute l’avocat.

Par ailleurs, Salah Dabouze a rappelé qu’un sénateur américain, le démocrate Dick Durbin a transmis un courrier officiel aux autorités algériennes dans lequel il a évoqué le cas de Merzoug Touati.