Mise au point de Mohamed Omar Dehbi

Mise au point

Par : Mohamed Omar DEHBI, Liberté, 4 octobre 2010

Je tiens à démentir de la manière la plus formelle toutes les informations tendancieuses et sensationnalistes parues dans la presse nationale et internationale, et le lynchage médiatique sans nom dont j’ai été victime à la suite d’une investigation policière me suspectant de fraude fiscale, de blanchiment d’argent et de financement de terrorisme. En fait, je n’ai été entendu que sur le premier point — à savoir l’accusation de fraude fiscale — par le juge de l’Audience nationale espagnole. J’ai donné des réponses qui ont satisfait le juge, en même temps que j’ai fourni tous les documents administratifs et financiers qu’il m’a demandés, en particulier ma conformité fiscale avec les conventions bilatérales excluant la double imposition entre l’Espagne et les États-Unis. À aucun moment, au cours de mon audition par le magistrat instructeur, il n’a été question ni de blanchiment d’argent ni de financement du terrorisme. Ce qui est à la fois révoltant et suspect, c’est le fait de constater le déluge d’informations mensongères étrangement axées, comme par hasard, sur l’accusation de financement du terrorisme publiée par la presse et cela avant même que je ne sois entendu par le juge d’instruction ni a fortiori inculpé. Mon honneur et celui de ma famille ont été gravement atteints et le préjudice moral est très profond, c’est pourquoi je compte fermement engager des poursuites judiciaires par-devant tous les tribunaux territorialement compétents, à l’encontre de toute personne physique ou morale coupable d’avoir attenté à l’honneur et la dignité de ma famille et de moi-même.