Juges indignes?

LES ALGERIENS COMME ILS SONT

Juges indignes?

Djameledine Benchenouf

Ils ont été formés à pire école, celle des bancs de la vilenie. Ils adorent le veau d’or et ne croient qu’en la loi du plus fort, celle de leurs maîtres. Ils savent qu’ils sont des potentats jetables. Mais ils sont remplis de leur importance et de la puissance publique que leur confère leur triste République. La loi est un outil malléable entre leurs mains. Ils ont le pouvoir de mettre en toute impunité des innocents en prison et d’absoudre les coupables des pires abominations. Ils roulent carrosse et mènent un grand train de vie. Ils se font entretenir par une cour de solliciteurs attentionnés qui collent à leurs basques. Ils affichent ostensiblement une mine renfrognée, mâtinée d’un rictus de mépris. Ils traînent ainsi leur masque et leur prétention jusque dans les mosquées où ils s’affichent ou dans les alcôves où ils se vautrent.

Ils sont ces magistrats corrompus et fiers de l’être. Dans un pays où il n’est honteux que d’être pauvre. Que d’être droit ! Ils sont notoirement connus sur la place publique. Ils sont ces perversions de la nature humaine, ces créatures infâmes qui rongent les fondements mêmes de la nation, qui jettent un discrédit immense sur la plus belle valeur de l’humanité et de la civilisation : la Justice. Ils commettent leur crime ignoble en pleine lumière. L’état de délabrement civique d’une société pervertie, avilie, leur permet de s’afficher ainsi et d’exposer sans crainte le fruit de leur monstruosité. Pour nous, ils n’ont que le piètre mérite d’être riches et puissants. Ils disposent de courtiers zélés et patentés, qui ont pignon sur rue et qui négocient pour eux.

Leur mauvaise conscience, à jamais flétrie, ne les hantera jamais dans ce pays où les droits de l’homme et du citoyen sont foulés aux pieds.

Où les hommes ne sont plus des Hommes !