Octroi de visas pour les étrangers

Octroi de visas pour les étrangers

Un décret présidentiel fixe les modalités et les conditions

par Khalida Anad , Le Jeune Indépendant, 10 septembre 2003

Les nouvelles conditions et modalités régissant l’octroi de visas aux étrangers, désireux de se rendre en Algérie, ont été publiées dans le Journal Officiel n° 43 du 20 juillet 2003.Les visas consulaires à plusieurs rentrées délivrés par les représentations diplomatiques et consulaires algériennes sont valables pour une durée de trois mois, six mois, une année et deux ans.

Ils comprennent des périodes de séjour ne pouvant pas dépasser quatre-vingt dix jours.Le séjour effectif cumulé sur le territoire national ne peut dépasser cent quatre-vingt jours par an. Ainsi, le visa diplomatique, le visa de service et celui de courtoisie sont délivrés respectivement au titulaire d’un passeport diplomatique, d’un passeport de service et d’un passeport ordinaire en cours de validité.

Le visa de presse est délivré à l’étranger justifiant de la qualité de journaliste et titulaire d’une lettre de l’organe ou de l’employeur sollicitant l’octroi du visa au profit du journaliste concerné.Le visa de tourisme est délivré à l’étranger titulaire d’une réservation d’hôtel ou d’un certificat d’hébergement authentifié par le président de l’Assemblée populaire communale du lieu de résidence de la personne invitante, de justificatifs de ressources pour la durée du séjour et d’un titre ou d’un moyen de transport aller et retour.

Pour le visa d’affaire, il n’est délivré que si la personne concernée est titulaire soit d’une lettre d’invitation du partenaire algérien, soit d’une lettre d’engagement ou ordre de mission de l’organisme employeur du demandeur de visa et d’une réservation d’hôtel ou attestation de prise en charge par l’organisme invitant.

Pour les étudiants désirant poursuivre leurs études en Algérie, le visa ne leur sera délivré sauf s’ils sont munis d’une attestation d’inscription dans un établissement d’enseignement public ou privé agréé par l’Etat.L’étudiant doit aussi présenter une attestation de bourse délivrée par les autorités algériennes ou les autorités de son pays, ou des justificatifs de moyens de prise en charge de ses études et de son séjour.

Pour ce qui est des étrangers qui se rendent en Algérie pour travailler, le visa de travail n’est délivré qu’aux détenteurs d’un contrat de travail et d’une autorisation provisoire de travail, préalable au permis de travail, délivrée par les services compétents chargés de l’emploi, et d’une attestation visée par ces mêmes services, par laquelle l’organisme employeur s’engage à assurer la prise en charge du rapatriement du travailleur étranger dès la rupture de la relation de travail.

Le visa de travail temporaire est délivré aux personnes titulaires d’un contrat de travail dont la durée ne peut excéder les trois mois.Il est également demandé à cette catégorie d’étrangers une autorisation provisoire de travail temporaire, délivrée par les services compétents chargés de l’emploi et une attestation, visée par les mêmes services, par laquelle l’organisme employeur s’engage à assurer la prise en charge du rapatriement du travailleur étranger dès la rupture de la relation de travail.

Les étrangers titulaires d’un contrat d’assistance ou de prestation de service conclu par eux-mêmes ou l’organisme employeur avec une société ou un organisme exerçant une activité en Algérie, ont également droit à un visa de travail temporaire.

Le visa familial est délivré quant à lui à l’étranger titulaire d’un certificat d’hébergement établi par un membre de sa famille algérienne qui s’engage à l’héberger et authentifié par le président de l’Assemblée populaire communale du lieu de résidence de la personne invitante.

K.A.