Selon la LADDH « il a été victime d’un règlement de compte politique »

Baba Nedjar Mohamed est un partisan du FFS

Selon la LADDH « il a été victime d’un règlement de compte politique »

El Khabar, 12 novembre 2008

La Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme a demandé l’ouverture d’une enquête sur la torture du jeune Baba Nedjar Mohamed dans la prison de Ghardaïa, et elle a appelé à créer « des mécanismes juridiques restrictifs pour punir les responsables laxistes avec la torture et ceux qui en font abstraction».

La ligue a indiqué, dans un communiqué, signé par son représentant kamel Eddine Fekhar, qu’elle a reçu une plainte de la part du père du jeune indiquant que son fils a été torturé et lynché, depuis deux semaines, à l’intérieur de la prison. Le communiqué a indiqué que le jeune a été condamné à mort « dans une affaire fabriquée, de toutes pièces, relative à un règlement de compte avec un parti politique de l’opposition », sachant que Fekhar est un partisan du FFS (Front des Forces Socialistes).
Le communiqué a indiqué que le jugement prononcé contre Nedjar Mohamed a été annulé, et qu’un autre procès avait été programmé pour le 3 juin précèdent mais des intimidations le poursuivent à chaque étape. Lors de son transfert de l’établissement pénitentiaire de Berouagia, le 13 du mois de mai dernier, vers Ghardaïa, il a disparu de la circulation pendant un mois et n’a donné aucune nouvelle, cela a été programmé pour qu’il soit absent le jour de son jugement. Ajoutant qu’il a été torturé avec des méthodes plus qu’atroces, ce qui l’a poussé à entamer une grève de la faim.
D’autre part, une source judiciaire a indiqué que le jeune Baba Nedjar Mohamed n’a pas été torturé, tel que le suppose le rapport de la ligue.

12-11-2008
Par H. Y/ Traduit par H. By