La Grande Mosquée d’Alger livrée dans 42 mois à partir de ce 28 février

La Grande Mosquée d’Alger livrée dans 42 mois à partir de ce 28 février

Ferhat Yazid, Maghreb Emergent, 28 Février 2012

Le contrat de réalisation de la Grande Mosquée d’Alger a été signé aujourd’hui à Alger donnant ainsi le coup de starter à ce projet cher au chef de l’Etat, confié à l’entreprise chinoise CSCEC. Doté d’une enveloppe financière d’environ 1 million d’Euros, le projet s’étalera sur 42 mois et permettra la création 17000 emplois dont au moins 50 % pour les Algériens. La Grande mosquée sera livrée en août 2015.

Les travaux de réalisation de la Grande Mosquée d’Alger ont été lancés officiellement aujourd’hui à l’occasion de la signature du contrat de réalisation du projet confié la société chinoise China State Construction Engineering Corporation (CSCEC)

Le document a été signé du côté algérien, par le directeur général de l’Agence nationale de réalisation et de gestion de la mosquée d’Alger (ANAGERMA), Mohamed Lakhdar Allioui, et du côté chinois, par Chen Wenjian, vice-président de CSCEC, lors d’une cérémonie présidée par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Bouabdallah Ghlamallah, en présence Mohamed Ali Boughazi, conseiller à la présidence de la République et de responsables à l’ambassade de Chine à Alger.

Le ministre algérien a indiqué que la réalisation de ce projet, doté d’une enveloppe financière d’environ 1 milliard d’Euros, s’étalera sur 42 mois. Il permettra, selon lui, la création durant ces 42 mois de travaux, 17000 emplois dont au moins 50 % pour les Algériens. « A terme, la Grande Mosquée nécessitera pour sa gestion 1000 emplois », a-t-il précisé.

Selon le dossier d’exécution remis à l’entreprise chinoise, le site de réalisation de la Grande Mosquée qui se situe dans la commune de Mohammadia (est d’Alger) se compose de 12 bâtiments indépendants, disposés sur un terrain d’environ 20 hectares avec une surface brute de 400.000 m2. Doté d’une salle de prière d’une capacité de 120.000 fidèles, la Grande Mosquée d’Alger comprendra également une Maison du Coran d’une capacité d’accueil de 300 places pédagogiques pour les étudiants en post-graduation, un centre culturel islamique, un centre d’exposition, une bibliothèque d’une capacité de 2.000 places dotée de 1 million d’ouvrages, une salle de conférence, un musée d’art et d’histoire islamiques et un centre de recherche sur l’histoire de l’Algérie. Des salles dotées de moyens multimédias, des bâtiments administratifs, un parking de 6.000 places, des espaces verts ainsi que des locaux commerciaux sont prévus dans le cadre de ce gigantesque projet.

Projet livrable en août 2015

L’entreprise chinoise CSCEC, présente depuis une trentaine d’année en Algérie, rappelle la chargée d’affaires au niveau de l’ambassade chinoise à Alger, Mme Ahn. Son chiffre d’affaires a atteint en 2011 plus de 76 milliards de dollars dont une partie est réalisée en Algérie car la société a remporté pas moins de trois contrats rien en 2011 en Algérie.

La société chinoise a été retenue pour ce projet devant le groupement algéro-espagnol constitué par Cosider (groupe public algérien), ETRHB (groupe privé algérien) et FCC Construction (groupe espagnol) ainsi que le groupement italo-libanais composé d’Astaldi (Italie) et ACC (Liban). « C’est notre compétitivité qui nous a permis de remporter le contrat », a indiqué le vice-président de la CSCEC. Et d’enchaîner : « la réalisation de ce projet est une marque de confiance envers notre groupe. Les responsables de la CSCEC, conscients de la portée symbolique du projet, lui accorderont une attention particulière ».

Chen Wenjian assure que le projet sera réalisé dans les délais impartis et selon la qualité requise. C’est-à-dire en août 2015.