Lors d’émeutes, trois CNS tués à El-Kseur

L’interdiction d’un meeting provoque des émeutes

Trois CNS tués à El-Kseur

De notre bureau de Béjaïa H. Mebrouk, Le Jeune Indépendant, 29 mai 2002

Des émeutes d’une rare violence, qui auraient occasionné trois morts parmi les forces de sécurité, ont éclaté, lundi soir, à El-Kseur suite à l’interdiction, par les forces de l’ordre, d’un meeting devant se dérouler au quartier Berchiche. Ce meeting, à l’appel du comité d’El-Kseur, a suscité une offensive des CNS qui ont littéralement encerclé le quartier. Au moment où les forces de sécurité se dirigeaient vers Aïn Lahlou (quartier populaire), les jeunes les ont accueillies avec des jets de divers projectiles.

Face à cette situation, les policiers ont dû rebrousser chemin non sans avoir été poursuivis par les émeutiers. Ces derniers ont pris d’assaut puis renversé un fourgon à bord duquel il y avait 17 CNS. Se voyant bloquées, les forces de sécurité ont riposté par des tirs. Selon des sources concordantes, 3 éléments faisant partie de ce corps de sécurité auraient trouvé la mort. Contacté, Kamel Gherbi, membre du comité d’El-Kseur, en confirmant cette information, a déclaré : «La responsabilité incombe entièrement au pouvoir. Il n’avait pas à interdire le meeting.» Des témoins oculaires rapportent que les blessés, parmi les émeutiers, sont au nombre de 20. D’autres sources affirment que des balles réelles ont été tirées lors de cette manifestation qui s’est poursuivie tard dans la nuit.