algeria-watch

FONDATION MATOUB LOUNES

Siège : Taourirt Moussa – Aït Mahmoud – Tizi Ouzou
Tel : ( 026 ) 21 68 66

DECLARATION

Scandalisée par le verdict que vient de rendre la justice dans l’affaire opposant Nourdine Aït Hamouda, député RCD à Malika MATOUB, présidente de la fondation MATOUB Lounès et le quotidien « la Nouvelle République », estés pour  » diffamation  » la fondation MATOUB Lounès, rejette dans le fond et dans la forme ce verdict arbitraire.
En reconnaissant le bien fondé de la plainte déposée par le député et en condamnant les mis en cause, la justice Algérienne confirme si besoin et son asservissement aux cercles occultes du système.
Alors que d’aucuns considéraient cette plainte totalement infondée, et relevaient l’incapacité criarde de la partie civile à argumenter l’accusation, la justice Algérienne décide d’aller à contre-courant de cette unanimité établie et rend un verdict honteux qui privilégie la « solidarité » de clans au sein d’un même système, au détriment de la justice.
En effet, si le souci était de rendre justice, pourquoi condamner un journal et/ ou un journaliste qui n’a fait que rendre publics, des propos, repris d’un livre, par ailleurs reconnus et assumés par leur auteur ?
Si diffamation il y a, dans ces propos, pourquoi le député n’a-t-il pas attaqué en temps opportun l’auteur du livre, c’est à dire Nadia MATOUB ?
Que cache ce refus de confrontation ?
En réalité, au-delà de la volonté affichée par certains milieux de faire taire la Fondation MATOUB dans son exigence de vérité, sur l’assassinat de Lounès, il s’agit là d’un prélude aux velléités de musellement de la presse nationale et la répressions des libertés fondamentales par des lois scélérates et antidémocratiques.
Tout en étant disposée à aller jusqu’au bout de cette bataille juridique (en faisant appel), qui n’est que diversion, rien, ni personne ne pourra faire dévier la Fondation MATOUB Lounès de son objectif fondamental, qui reste l’exigence de vérité sur l’assassinat du Rebelle.

– Pour la vérité sur l’assassinat de MATOUB Lounès.
– Pour une presse libre.
– Pour les libertés d’expression et d’opinions.

Taourit Moussa le 28/ 02/ 01
Le Bureau Exécutif

 

 

algeria-watch en francais