L’Union nationale des barreaux rejette l’avant-projet de loi d’Ouyahia

L’Union nationale des barreaux rejette l’avant-projet de loi d’Ouyahia

Par Kahina Khalfi, La Tribune, 26 juillet 2001

L’Union nationale des barreaux, réunie depuis hier à Zéralda, a rejeté à la quasi-unanimité, dans la forme et dans le fond, l’avant-projet de loi portant sur l’organisation de la profession d’avocat élaboré par le département d’Ahmed Ouyahia, ministre de la Justice. L’assemblée générale a débuté par la lecture de la synthèse des rapports des 13 bâtonniers du territoire national, lesquels ont soumis à l’assistance des propositions d’amendements à apporter à l’avant-projet de loi soumis par Ouyahia. Des propositions qui ont été rejetées par certains avocats, à leur tête Maître Bourayou, refusant de s’inscrire dans la logique d’Ouyahia.Maître Bourayou estime que le corps des avocats doit rejeter complètement le texte de loi élaboré par le département dirigé par Ouyahia et que c’est aux avocats de réfléchir à l’élaboration d’un avant-projet de loi devant régir leur profession. Dans son intervention, Me Boudiaf, président de l’Union des barreaux algériens, a indiqué que lors de ses entrevues avec le ministre de la Justice, ce dernier lui aurait affirmé qu’il pouvait faire passer l’avant-projet de loi par ordonnance dans le cas où le corps des avocats venait à soutenir sa démarche. Le président de l’Union des barreaux algériens fait remarquer l’absence du ministre de la Justice à la réunion de l’Union nationale des barreaux. Pis encore, il n’a même pas délégué un responsable pour le représenter à cette réunion. Une position qualifiée de méprisante à l’encontre du corps des avocats. Suite aux échauffourées qui sont survenues lors du débat, Me Boudiaf a proposé de passer au vote. La quasi-totalité des avocats présents à l’assemblée ont rejeté l’intégralité de l’avant-projet de loi. Les membres de l’Union nationale des barreaux se sont mis d’accord, au cours de cette première journée, pour constituer un groupe de travail qui se penchera sur l’élaboration d’un avant-projet de loi qui devrait régir leur profession.

 

 

algeria-watch en francais