Syndicats: Sit-in devant le Palais du gouvernement le 23 juin

Coordination des syndicats autonomes de la fonction publique

Sit-in devant le Palais du gouvernement le 23 juin

El Watan, 7 juin 2008

Réunie le 25 mai dernier, la Coordination nationale des syndicats autonomes de la Fonction publique (CNSAFP) a décidé, en l’absence d’échos favorables de la part des pouvoirs publics, d’organiser un meeting le 12 juin en cours à Alger, soit deux mois après la grève des 13, 14 et 15 avril dernier, qui avait été, pour rappel, massivement suivie par les fonctionnaires. Outre cela, la coordination prévoit la tenue d’un sit-in le 23 juin au niveau du Palais du gouvernement.

C’est ce qui ressort d’un communiqué qui nous a été adressé par Dr Bensebaïni, président du SNPSP, dans lequel il dénonce « le silence méprisant affiché à l’égard de notre corporation ». Pour le président du SNPSP, « la mise en place de la nouvelle carte sanitaire et la promulgation du statut particulier du praticien attendue depuis des mois ne semble pas être la préoccupation des pouvoirs publics en charge du dossier ». A cet effet, Dr Bensebaïni exprime sa désolation quant à « la marginalisation de l’élément essentiel pour la réussite de ces réformes au moment où tous les projecteurs sont tournés vers les réformes instituées dans le domaine de la santé publique ». Cela étant, le signataire du communiqué estime que « toute réforme qui ne s’accompagne pas de la prise en charge effective des problèmes ayant un rapport étroit avec les ressources humaines sont vouées à un échec certain ».

Partant, eu égard à l’absence de réaction de la part des autorités concernées, le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) informe ses adhérents qu’il se « réserve le droit de prendre toutes les décisions » qui s’imposent en attendant un éventuel écho de la part des pouvoirs publics, fort du « quitus » qui lui a été donné par le conseil national ordinaire, tenu les 24 et 25 mars 2008 à Oran, et à l’issue duquel il a été décidé de continuer la protestation « à l’unanimité ».

Par Lydia R.