Le procès de l’assassin présumé de Hachani à nouveau renvoyé

Le procès de l’assassin présumé de Hachani à nouveau renvoyé

jeudi 30 novembre 2000, 20h37

ALGER (AP) — La cour criminelle d’Alger a décidé jeudi de renvoyer à la session prochaine le procès de Fouad Boulemia, l’assassin présumé de Abdelkader Hachani, ancien numéro trois du Front islamique du salut (FIS), parti dissous en 1992.

Les avocats de la défense ont demandé le renvoi du procès, pour la deuxième fois consécutive, pour  »absence de deux éléments essentiels pour la défense, en l’occurence la liste des témoins et celle des jurés, qui n’ont pas été communiquées ».

La défense de l’accusé avait déjà demandé le renvoi du procès lors de la première séance qui avait eu lieu la semaine dernière, invoquant  »le court délai qui lui a été accordé pour examiner le dossier d’instruction ».

Le procureur général près le tribunal d’Alger avait précisé dans un communiqué rendu public la veille du procès que l’enquête sur l’assasinat de Hachani avait pris fin et que le dossier avait été transféré à la chambre d’accusation. Celle-ci a rendu un arrêt d’accusation demandant la comparution devant le tribunal criminel de Fouad Boulemia pour  »appartenance à un groupe terroriste armé et homicide volontaire avec préméditation ».

L’accusé avait été arrêté le 12 décembre 1999 à Alger en possession d’un pistolet et des pièces d’identité de l’ancien dirigeant du FIS.

Lors de son audition par le magistrat instructeur, des témoins oculaires avaient formellement identifié Fouad Boulemia comme celui qui a tiré sur Hachani le 22 novembre 1999 dans un cabinet dentaire du centre d’Alger