Premières évaluations de l’impact du séisme à Alger

Premières évaluations de l’impact du séisme à Alger

Près de 10 000 logements endommagés

Par Khalida Anad, Le jeune Indépendant, 25 mai 2003

Soixante-douze heures après, les premières évaluations des dégâts matériels causés par le violent séisme qui a touché les wilayas d’Alger et de Boumerdès, mercredi soir, font état de 5 816 logements collectifs, 3 850 maisons individuelles et 99 établissements scolaires endommagés à différents niveaux, selon la cellule de crise installée au niveau de la wilaya d’Alger. Ce bilan a été donné par les 67 brigades mixtes mises en place au lendemain de la catastrophe. Ces dernières sont scindées en trois groupes. Le premier de 12 brigades s’occupera de l’évaluation. Le deuxième de 20 groupes est chargé du diagnostic. Le troisième de 14 groupes a pour tâche l’expertise. Ces brigades ont déjà entamé leur mission.

Pour abriter les familles qui se retrouvent à la rue, 100 tentes de 12 places chacune ont été installées à Rouiba et à Réghaïa, jeudi dernier suivies de 650 autres installées, hier, à Dar El-Beïda et Rouiba. Pour répondre à toutes les demandes, un stock de 1 050 tentes de 10 et 12 places et 700 tentes de 6 places est prévu. Sur le plan nutritionnel, la wilaya déclare avoir distribué 3 000 sachets de lait, 1 000 repas traiteurs, 500 repas chauds en plus d’importantes quantités d’eau minérale, de pain, de café et de sucre. 300 couvertures, 10 camions chargés de couvertures et de matelas ainsi que 3 camions de produits alimentaires vont être acheminés sur les lieux sinistrés. La wilaya d’Alger a mis à la disposition de la wilaya de Boumerdès plusieurs tonnes de sucre, d’eau minérale, de semoule, de farine, de café, de thé et de bougies. En ce qui concerne le rétablissement du courant électrique et du gaz de ville, la cellule de crise assure que la plupart des réseaux ont été réparés et le reste le sera dans les prochains jours. Pour les télécommunications, les services d’Algérie Télécoms ont annoncé le rétablissement de 13 700 lignes téléphoniques, dont 8 000 à Rouiba, 4 000 à Dergana, 1 500 à Pins maritimes, 200 à Mohammadia et de 18 stations de base GSM. Pour ce qui est de l’état des routes, les services du ministère des travaux publics ont recensé plusieurs routes nationales fissurées. Il a été déployé 170 ouvriers, 28 camions, 4 chargeuses, 4 bulls, 4 niveleuses avec l’implication de 7 entreprises. De son côté, la gendarmerie nationale, dans le but de faciliter le déplacement des secours, a procédé au durcissement et au renforcement du dispositif. Une petite amélioration à été notée par ces mêmes services. K. A.

———————————–

140 établissements scolaires endommagés

La décision de reporter ou non le bac n’a toujours pas été prise.

140 établissements scolaires dans les wilayas d’Alger et de Boumerdès ont subi des dégâts suite au violent tremblement de terre ayant frappé le centre du pays mercredi passé. Parmi eux, 10 établissements se sont complètement effondrés, 43 ont été sérieusement endommagés et menacent ruine , alors que les 87 restants ont été partiellement détériorés. Le ministre de l’Education nationale, en visite hier dans des établissements scolaires à Bab Ezzouar et à Réghaïa, a affirmé que la réfection d’une partie de ces infrastructures sera effectuée avant la prochaine rentrée scolaire. Une décision qui sera entérinée lors du prochain conseil du gouvernement. Concernant les examens du baccalauréat, prévus pour le 7 juin prochain, le ministre n’a donné aucune indication quant au maintien ou non de cette date. N’excluant aucune alternative, M. Benbouzid affirmera que «les mesures nécessaires seront prises au moment opportun par les plus hautes instances du pays». Des mesures qui, précise-t-il, «prendront en compte l’intérêt des élèves». Pour ce qui est des examens de passage d’un niveau à un autre, le membre du gouvernement a invité les inspecteurs de l’éducation en compagnie des enseignants à étudier tous les cas pour décider de leur maintien ou de leur ajournement. Rappelons que le ministère avait, dans une directive, appelé à l’arrêt des cours pendant trois jours dans les établissements de la wilaya de Boumerdès et dans ceux endommagés de la wilaya d’Alger. Ce qui permettra non seulement aux autorités de prendre les mesures nécessaires mais aussi aux élèves de récupérer du choc qu’ils viennent de subir. S. H.