30.000 logements endommagés par le séisme à Alger

L’APW débloque un budget spécial

30.000 logements endommagés par le séisme à Alger

Le Quotidien d’Oran, 11 juin 2003

D’après les premières estimations concernant les dégâts occasionnés par le séisme du 21 mai dernier, les élus de l’APW d’Alger révèlent que près de 30.000 demeures ont subi des dommages. Ce chiffre, déjà très important, pourrait atteindre les 60.000 d’ici la fin des expertises menées par les services du CTC. Non encore officielle, «cette estimation englobe à la fois les logements sérieusement endommagés et ceux qui l’ont été partiellement», précise une source de la wilaya d’Alger.

A ceux qui douteraient de la véracité de ces statistiques, notre source précise que «le chiffre avancé n’est pas exagéré dans la mesure où le bilan des dommages donné par la cellule de crise de la wilaya d’Alger fait déjà état de 40.303 habitations tracées de la couleur orange et de 6.847 autres marquées en rouge, sur un total de 82.583 logements expertisés». «Les expertises se poursuivent et les chiffres seront automatiquement revus à la hausse», ajoute notre source.

Mais par-delà les dommages, c’est surtout la question de la reconstruction et des travaux de réfection et de rénovation qui préoccupent les autorités locales. Le souci est également pour eux de continuer à assurer la prise en charge des sinistrés.

Compte tenu de l’ampleur des dégâts et le nombre important des sinistrés à travers la wilaya d’Alger, les responsables de l’APW ont décidé de consacrer un budget spécial. Celui-ci est destiné à la prise en charge les sinistrés et à la reconstruction des sites dévastés par le séisme. Cette contribution se fera selon le moyen dont dispose l’APW d’Alger. Le montant du budget sera connu une fois que l’Assemblée de wilaya l’aura adopté, indique le président de l’APW d’Alger, M. Mahmoud Zaïm.

Les élus de l’APW d’Alger se disent déterminés à mener à bien les opérations d’assistance aux familles sinistrées jusqu’à leur relogement. Ils ont indiqué qu’ils suivront «de près toutes les opérations de recensement et de relogement et à veiller à ce que les logements soient attribués aux personnes réellement sinistrées». M. Zaïm, a saisi l’occasion pour assurer «que l’APW, qui est une institution délibérante, usera de toutes ses prérogatives pour assister la population endeuillée et en difficulté».

M. Aziza