Bouteflika prochainement en Espagne : Gros enjeux économiques

BOUTEFLIKA PROCHAINEMENT EN ESPAGNE

Gros enjeux économiques

Par Nordine Grim, El Watan, 10 juin 2002

Abdelaziz Bouteflika se rendra prochainement en Espagne où il aura avec les autorités du pays hôte d’importantes discussions portant notamment sur les projets de dédoublement du gazoduc transméditerranéen et de livraison d’électricité à partir d’usines installées en Algérie, apprend-on de source proche d’un journal madrilène.

Grâce au dédoublement du gazoduc transméditerranéen liant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, notre pays sera en mesure de fournir à l’Espagne jusqu’à 60 % de ses besoins en gaz. La législation espagnole limitant à ce seuil la fourniture de gaz par client, les deux parties devraient s’entendre pour transformer sur le territoire algérien du gaz naturel en énergie électrique qui sera acheminée vers l’Espagne et plus tard vers certains pays d’Europe par câbles sous-marins. Les autorités algériennes ont déjà préparé le terrain à la mise en œuvre de cette formule en lançant un appel d’offres international pour la production sous forme de partenariat de 2000 mégawatts d’électricité destinée à l’exportation. De nombreuses firmes étrangères, dont des sociétés espagnoles, auraient répondu favorablement à l’offre qui devrait se concrétiser par la construction en Algérie de plusieurs centrales électriques principalement tournées vers l’exportation. Déjà très importants aujourd’hui, les enjeux économiques qui lieront l’Algérie à l’Espagne (et par extension à de nombreux pays d’Europe) seront à l’avenir colossaux. Cette dynamique de partenariat fera de l’Algérie non seulement la principale «pompe à gaz» de l’Europe mais également un fournisseur d’électricité sur lequel il faudra compter. Eu égard à ces inestimables enjeux auxquels les deux parties travaillent, on comprend pourquoi l’Union européenne tient absolument à la stabilité politique de l’Algérie en étant notamment très indulgente à l’égard des dépassements souvent graves commis par certaines de ses autorités.