Remaniement au sein de la hiérarchie militaire

Remaniement au sein de la hiérarchie militaire

Présidence/ANP/Désignations : Communiqué de la présidence de
la république

Alger, 24/02/2000 (aps)- le président de la république a
rendu public ce jeudi le communique suivant:

Monsieur le président de la république, chef suprême des
forces armées, ministre de la défense nationale, a
procede aux désignations suivantes dans les fonctions
supérieures de l’armée nationale populaire.

1- désignation du général major fodil cherif brahim dans les
fonctions de commandant de la 1ere region
militaire en remplacement du général major boughaba rabah.

2- désignation du général major tafer ahcene dans les
fonctions de commandant de la 3eme region militaire en
remplacement du général major ghedaidia zoubir.

3- désignation du général major bey said dans les fonctions
de commandant de la 5eme region militaire en
remplacement du général djemai ali.

4- désignation du général major belguerdouh braham dans les
fonctions de commandant de la 6eme region
militaire en remplacement du général major kadri belkacem.

5- désignation du général bousteila ahmed dans les fonctions
de commandant de la gendarmerie nationale en
remplacement du général major derradji tayeb.

6- désignation du général dadci brahim dans les fonctions de
commandant des forces navales en remplacement
du général major ghodbane chaabane.

7- désignation du général djamai ali dans les fonctions de
commandant de la garde républicaine en
remplacement du général major dib makhlouf.

8- désignation du général baaziz mohamed dans les fonctions
de chef du département emploi-preparation de
l’état major de l’anp en remplacement du général major fodil
cherif brahim.

9- désignation du général medjahed Abdelaziz dans les
fonctions de chef d’état major des forces terrestres en
remplacement du général major tafer ahcene.

10- désignation du général chibani mohamed dans les
fonctions de commandant de l’academie militaire
inter-armes de cherchell en remplacement du général medjahed
Abdelaziz.

11- désignation du colonel djebbouri hacene dans les
fonctions de commandant de la 1ere division blindée en
remplacement du général chibani mohamed.

12- désignation du colonel laib Abdelkader dans les
fonctions de directeur central des infrastructures
militaires en remplacement du colonel soufi Abdelhamid.

13- désignation du colonel benaziza mohamed dans les
fonctions de chef d’état major de la gendarmerie
nationale en remplacement du général attig lakhdar.

14- désignation du colonel yaala mohand tahar dans les
fonctions de chef d’état major des forces navales en
remplacement du général dadci brahim.

15- désignation du colonel boutchiche Abdelkrim dans les
fonctions de chef d’état major de la garde
républicaine en remplacement du colonel bouabid hacene.

16- désignation du colonel bourghem mohamed dans les
fonctions de chef d’état major de la 2eme région
militaire en remplacement du général baaziz mohamed. /aps

Important remaniement dans l’armée algérienne

ALGER (AP) — Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a limogé jeudi 14
généraux et deux colonels, parmi lesquels les chefs de la
gendarmerie, de la garde républicaine, de la marine et de cinq régions
militaires sur six.

Le président Bouteflika a pris ces mesures en tant que commandant suprême
des forces armées et ministre de la Défense, précise un communiqué de la
présidence
algérienne diffusé jeudi par l’agence officielle APS. Le communiqué officiel
ne précise pas les raisons de ces limogeages.

Cet important remaniement dans la hiérarchie militaire a épargné le chef
d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général major Mohamed
Lamari, le
chef de la sécurité militaire (services secrets de l’armée algérienne), le
puissant général Mohamed Médiane, surnommé le général « Toufik », et le
commandant de la
deuxième région militaire (l’ouest algérien).

Ces trois officiers supérieurs de l’ANP sont considérés comme les
porte-drapeaux de la ligne dure anti-islamiste dans l’armée algérienne à
l’inverse de certains des
généraux limogés, comme le commandant de la gendarmerie nationale, le
général-major Tayeb Derradji, à qui on prêtait des sympathies islamistes.

Le général-major Fodil Chérif Brahim prend le commandement de la 1ère région
militaire (Alger-Blida/Centre-Nord), le général-major Tafer Ahcene de la 3e
région (Bechar/Sud-Ouest), le général-major Bey Saïd de la 5e région
(Constantine/Est), le général Braham Belguerdouh de la 6e région
(Tamanrasset/Sud).

Le général Ahmed Boustela a été nommé à la tête de la gendarmerie nationale,
les généraux Brahim Dadci et Ali Djamaï prennent quant à eux le commandement
de
la marine et de la garde républicaine.

Par ce remaniement de grande ampleur à la tête de l’ANP, le président
Bouteflika, que l’on disait jusque-là limité dans sa marge de manoeuvre par
les « barons » de
l’armée, fait ainsi place à une nouvelle génération d’officiers.

 

retour