Communiqué de presse Groupe des Verts/Alliance Libre Européenne

Communiqué de presse Groupe des Verts/Alliance Libre Européenne

Vote au Parlement européen sur la conclusion de l’accord d’association UE/Algérie

Accord d’association UE/Algérie: plus de liberté et de démocratie pour l’Algérie.

Bruxelles, le 10 octobre 2002

Ce jeudi 10 octobre 2002, le Parlement européen a voté à une très large majorité en faveur d’un accord d’association entre l’Union européenne et l’Algérie.

Daniel-Cohn Bendit, Président du Groupe des Verts/ALE, déclare après le vote:

« Nous avons maintenant une résolution qui définit assez clairement les tâches à accomplir, celle-ci va nous permettre de cerner de quelle manière l’on va pouvoir appliquer cet accord d’association.

Avec cette résolution, nous demandons à l’Algérie de renforcer les institutions démocratiques et politiques, c’est fondamental. Nous demandons à l’Algérie d’arrêter de se prendre pour une démocratie qui dépend de la bonne volonté des militaires. Il doit y avoir une séparation entre le pouvoir militaire et le pouvoir politique.

Premièrement, le pouvoir décisionnel doit revenir au politique, deuxièmement c’est une résolution qui demande le pouvoir d’accès au territoire algérien pour les ONG internationales, ce qui est pour le moment refusé par le gouvernement algérien.

Pour l’instant, les Droits de l’homme sont plus théoriques que réels dans l’histoire des accords d’association avec les pays méditerranéens, le PE doit inventer un pouvoir d’intervention dans ce processus d’accord. Comme cela s’est produit, par exemple dans le cadre de l’Union douanière UE/Turquie, nous avons réussi à influencer l’évolution démocratique en Turquie ».

Cet accord avec l’Algérie doit favoriser la liberté et la démocratie pour la société algérienne ».

Hélène Flautre, Membre du Groupe des Verts/ALE (France), membre de la commission des Affaires étrangères et de la délégation UE/Maghreb considère que:

« Le vote de la résolution, accompagnant le texte de l’accord d’association entre l’Union européenne et l’Algérie, est une référence utile pour toutes celles et ceux qui se battent au Maghreb et en Europe pour la défense des Droits de l’Homme, la Justice et la Vérité. La violence, sous toute ses formes, et l’impunité sont clairement condamnées dans le texte adopté par près de 95% de l’Assemblée. »

« Fissurant le huis clos tragique imposé par les autorités algériennes à tout un peuple depuis plus de 10 ans, le vote de la résolution du Parlement est un message puissant à l’adresse des généraux. »

« La mobilisation des sociétés civiles doit maintenant s’exercer, des deux côtés de la Méditérannée, pour déborder le cadre de l’accord en donnant la priorité aux projets indépendants, sociaux, culturels et démocratiques. »