MAOL: massacre d’officiers

Alger le lundi 26 Février 2001

MOUVEMENT ALGERIEN DES OFFICIERS LIBRES

LEGALITE HONNEUR JUSTICE

La Sale Guerre:

Nous avons appris avec stupéfaction le massacre de 47 officiers détenus dans des cellules souterraines à la caserne renommée de Boughar, un ancien fort du temps colonial situé dans la première région militaire entre Médéa et Ksar-el-Boukhari.

Les officiers en fin de peine et tous libérables le 15.03.01, ont été isolés dans une aile de la prison, regroupés ensemble et assassinés de sang froid dans la journée du 25.02.01 par un commando spécial rattaché à la DRS et dépêché sur les lieux par les généraux Mohamed Lamari et Mohamed Mediene.

À travers ce massacre ignoble d’officiers honorables qui ont pendant plusieurs années, vécu un cauchemar indescriptible et goûté aux multiples faces de la torture à cause de leur refus de prendre part aux crimes contre des civils ou exécuter des ordres démoniaques, Mohamed Lamari et Toufik transmettent une réponse sanglante à ceux qui voudraient décrire d’autres visages de la sale guerre et témoigner de l’atrocité d’un conflit qui apporte chaque jour son lot de nouvelles victimes.

L’opinion mondiale et tout particulièrement Américaine et Française ne peut plus se taire et rester inerte devant ce qui convient d’appeler une liquidation flagrante de témoins qui ont sinistrement vécu le drame algérien.

Parmis les victimes figure le colonel SEDIKI RACHID et le commandant BAHRI DJAMEL

Les généraux responsables de ces crimes ne peuvent en aucun cas attribuer le massacre de ces officiers à un pseudo-commando du GIA. Cette affaire ne passera pas sous silence et prendra l’importance qui lui est due au sein du peuple algérien et devant les instances internationales.

Le Mouvement Algérien des Officiers Libres, présente avec humilité ses condoléances aux familles des officiers victimes. Justice sera faite ; ceci est une promesse non une menace.

Gloire à nos martyrs et Dieu sauve l’ALGERIE.

POUR LE MOUVEMENT ALGERIEN DES OFFICIERS LIBRES
LE COLONEL: BAALI ALI

 

 

algeria-watch en francais