eljazeera

Ancien policier d’Alger refugie au U.K.: Témoignage intégral

J’ai integre les corps de police en 1989. J’ai travaille au commissariat central d’Alger. Ensuite, j’ai ete affecte a El-Harrach puis a Dar-El-Beidha ou j’etais le responsable de la logistique.

Des unites speciales dites de « la lutte antiterrorste » ont ete creees, notamment dans le corps de police. Ces unites operent dans le flou le plus absolu. Elles tuent sans distinction, detruisent et pillent tout ce qui se trouve sur leur passage. Chaque jour, des tueries sont organisees.Des fois, meme l’aviation est utilisee pour des bombardements; les victimes sont des civils mais les rapports font toujours etat de terroristes tues.

Ces unites torturent a mort les detenus en utilisant toutes les methodes, meme celles qui depassent l’entendement.(n.d.l.r.: lire « L’Algerie en murmure » – Un cahier sur la torture – de Moussa Ait-Embarek et preface par Me Abdennour Ali-Yahia ). J’ai ete personnellement temoin de ces tortures :

Ils brulent les detenus Ils les torturent a l’electrecite Ils leur arrachent les ongles Ils leur arrachent les barbes avec les tenailles Certains sont attaches sur une table pour subir « le supplice du chiffon » jusqu’a la mort par suffocation et par absorption d’acide

Ceux qui ne meurent pas durant les seances de torture sont emmenes dans les forets ou dans des lieux inhabites pour y etre executes, apres leur avoir donne l’ordre de s’enfuir.

Source: chaine TV Qatari « Al-Jazeerah » / Décembre 1997

 

retour