M. Babanadjar en grève de la faim

LADDH: Ligue algérienne de défense des droits de l’homme
Bureau de Ghardaia

Ghardaïa le 10 juin 2010

URGENT !!

Des membres de la famille de Mohamed Babanadjar, se sont déplacés au local du bureau de Ghardaïa de la ligue algérienne de défense des Droits de l’homme (LADDH), pour nous faire part de leur profonde inquiétude quant au sort de leur fils Mohamed, condamné il y a une année à la perpétuité par la Cour Criminelle de Médéa et dans l’attente d’une réponse de la Cour Suprême, suite au pourvoi en cassation introduit par ses avocats.

Sa famille a été surprise de son transfert de la prison de Berrouaghia vers une autre destination et sans qu’elle soit informée.  Ce transfert est probablement en rapport avec  la  visite d’une délégation de la Croix Rouge Internationale à cette prison.

Après plusieurs jours de recherche, sa famille a pu le localiser à la prison « Babar » de Khenchela. Elle apprendra que son fils fait l’objet de sévices dans ce lointain  établissement pénitencier. Devant ces atteintes à ses droits et suite à la réponse provocante d’un responsable de la prison à ses plaintes : « Crèves, ton sort ne nous intéresse pas ! », Mohamed Babanadjar a été contraint d’observer une grève de la faim illimitée, ce qui  durcira l’attitude de l’administration pénitentiaire et provoquera son courroux. Il sera jeté dans une cellule d’isolement, les poignets enchainés, alors qu’il est en grève de la faim !!

Le cas  de Mohamed Babanadjar doit faire l’objet d’un suivi particulier d’autant plus que des informations sûres font état que l’unique témoin à charge dans cette affaire mentait !

 

P/Bureau LADDH de Ghardaïa.
Dr Kameleddine FEKHAR