Le Ministre de la Justice ordonne que Rachid Mesli reste en résidence surveillée jusqu’à nouvel ordre

Le Ministre de la Justice ordonne que Rachid Mesli reste en résidence surveillée jusqu’à nouvel ordre

Alkarama, 31 août 2015

Aujourd’hui, le Ministre de la Justice italien a ordonné le maintien en résidence surveillée Rachid Mesli à Aoste, jusqu’à nouvel ordre. L’avocat de ce dernier va adresser une demande de libération devant la Cour d’appel de Turin cette semaine.

Si le juge ne donne pas suite à cette demande, Me Mesli demeurera en résidence surveillée à Aoste jusqu’à l’écoulement du délai de 40 jours à compter de la date de son arrestation durant lequel les autorités algériennes doivent présenter une demande formelle d’extradition, comme prévu par l’article 715(6) du Code italien de procédure pénale. Si la justice italienne ne reçoit aucune demande en ce sens à échéance du délai, l’affaire sera close et Me Mesli sera libéré.

« Le fait que les autorités algériennes n’aient soumis aucun document à la justice italienne jusqu’à présent démontre, sans surprise, que son mandat d’arrêt n’est qu’une coquille vide, » affirme Mourad Dhina, Directeur Exécutif de la Fondation Alkarama. « Nous avons une confiance totale dans la justice italienne qui est respectueuse de l’état de droit et n’avons aucun doute quant à l’issue favorable de cette affaire pour Me Mesli. »

Pour rappel, Me Mesli a été arrêté à la frontière italo-suisse mercredi 19 août 2015 sur la base d’un mandat d’arrêt délivré par les autorités algériennes en avril 2002, l’accusant d’avoir « fourni des informations téléphoniques à des groupes terroristes » et « tenté d’approvisionner des groupes terroristes avec des caméras et des téléphones », déformant ainsi son travail en tant qu’avocat des droits de l’homme nécessitant un contact continu avec les victimes de graves violations des droits de l’homme et leurs familles. Le lundi 25 août 2015, Me Mesli était apparu devant la Cour d’appel de Turin qui avait décidé qu’il devait demeurer en résidence surveillée.

Pour plus d’informations ou une interview, veuillez contacter la Coordinatrice du Département Communication d’Alkarama, Colombe Vergès, au Tel : +41 22 734 1008 – Port : +41 79 129 79 15 ([email protected]).