Les services de sécurité harcèleraient les citoyens qui rencontrent les chouyoukh

Selon Ali Djeddi

Les services de sécurité harcèleraient les citoyens qui rencontrent les chouyoukh

Le Jeune Indépendant, 4 août 2003

L’ex-membre du conseil exécutif du FIS dissous, Ali Djeddi, dénonce le fait que des citoyens, désireux de rendre visite aux cheikhs Abbassi et Benhadj, soient épinglés par les forces dé sécurité. «Nous avons constaté que tous ceux qui rendent visite aux chouyoukh, ou même ceux qui oseraient serrer la main ou faire quelques pas avec eux sur la voie publique, sont systématiquement convoqués au commissariat s’ils ne sont pas filmés par les [caméras invisibles]», relève l’ex-responsable du parti dissous dans un communiqué transmis, hier, à notre rédaction. R. N.