Alerte sur le Mzab

Communiqué

Alerte sur le Mzab

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) apprend que Dr Kamel Eddine Fekhar, militant de la LADDH et membre de la direction du Front des Forces Socialistes (FFS), a été présenté aujourd’hui devant le Procureur de la république auprès du tribunal de Ghardaïa. Ce dernier l’aurait placé sous mandat de dépôt sous l’accusation « destruction de biens publics et incendie volontaire ».
Fekhar Kamel Eddine, a été arrêté le lundi 15 juin 2009 par des policiers sans uniformes au sein même de l’Assemblée communale de la ville de Ghardaïa. Depuis il entame une grève de la faim chose qui pourrait nuire à son état de santé physique et psychologique.

La LADDH dénonce avec force l’arrestation de Dr Fekhar. Il s’agit là de pratiques contraires aux textes internationaux de protection des droits de l’Homme, notamment la déclaration sur les défenseurs des droits de l’Homme de l’ONU adoptée en 1998.

La LADDH considère que ces poursuites judiciaires constituent un acharnement contre un militant des droits de l’Homme et visent à mater la contestation pacifique pour la citoyenneté et les droits de l’Homme que connaît la région de Ghardaïa depuis plusieurs années. Elles coïncident avec les déclarations récentes du Ministre délégué auprès des collectivités locales concernant les événements de Berriane.

Pour rappel, Dr Fekhar a déjà été jugé et condamné avec d’autres militants de la LADDH, le 13 mars 2005 par la chambre criminelle de la cour de Ghardaïa, à cinq mois de prison ferme pour « attroupement illicite, obstruction de la voie publique et destruction des biens de l’Etat » suite à la grève générale organisée, en octobre 2004, par les commerçants de la région. Depuis les militants des droits de l’Homme de la région sont soumis à des pressions permanentes de la part des services de sécurité.

Le 27 mai 2009, lors de son procès en appel devant la Cour d’Etat de Médéa, le jeune Baba Nedjar condamné à la peine capitale pour le meurtre d’un citoyen à Ghardaïa, a déclaré devant la Cour : « dès mon arrestation, les policiers m’ont demandé si je connaissais Dr Fekhar Kamel Eddine et Djelmani Mohamed » et de poursuivre « ils m’ont suggéré de les dénoncer pour échapper à la condamnation». Des déclarations, aussi graves, d’un accusé n’ont pu susciter l’intérêt de la justice et aucune enquête n’a été menée. Baba Nedjar sera condamné à la perpétuité.

La LADDH alerte l’opinion publique nationale et internationale sur cette situation dont les conséquences sont imprévisibles.

Alger le 16 juin 2009

Président

Maitre BOUCHACHI Mostefa


LADDH:
5 Rue Pierre Viala (Frères Alleg)
hauteur 101 Didouche Mourad-Alger
tel/fax: 00213 21 23 80 86
mail: contact@la-laddh..org
site: www.la-laddh.org