La souffrance des prisonniers Algériens à KenitraLa souffrance des prisonniers Algériens à Kenitra

Condamnés dans l’affaire de l’hôtel de Marrakech

La souffrance des prisonniers Algériens à Kenitra

El Khabar, 18 septembre 2006

Six prisonniers Algériens vivent dans des conditions tragiques dans la prison Marocaine de Kenitra. Un prisonnier Marocain condamné à mort a rapporté que les prisonniers Algériens sont torturés et qualifié leurs cellules de trou noir. Des activistes islamistes font part de l’augmentation du taux de décès au niveau de la même prison en raison de la malnutrition et de la dégradation des soins médicaux.
Le prisonnier C. Ahmed a indiqué a El Khabar, dans une communication téléphonique de l’intérieur de la prison de Kenitra, que les algériens qui vivent dans des conditions déplorables sont accusés d’avoir attaqué l’hôtel « Atlas Isni » en 1994 . Certains d’entre eux ont été condamnés à mort mais la peine n’a pas encore été exécutée. D’autres sont condamnés à perpétuité. Le prisonnier Marocain, accusé d’homicide volontaire et trafic de drogue, rapporte que l’administration de la prison de Kenitra a empêché que la famille d’un prisonnier Algérien lui rende visite, il y a deux jours. Elle a demandé à le voir en dehors des horaires de visite en raison de la mort de son père. Le ton est monté; il s’est battu avec les prisonniers et a été passé à tabac.
Le marocain M. Ahmed se trouve en prison depuis 11 ans. Les autres prisonniers Algériens, accusés d’avoir agressé les touristes de l’hôtel « Atlas Isni » sont condamnés à mort.
D’autres Algériens sont emprisonnés pour trafic de drogue et de détournement d’argent. Ils sont condamnés à perpétuité. Selon le prisonnier Marocain, l’administration de la prison « est devenue plus sévère envers les six prisonniers algériens depuis l’affaire du groupe « Ansar El Mehdi », accusé par les services de sécurité marocains d’implication dans les explosions de Casablanca qui ont causé la mort de 55 personnes en mai 2003.

2006-09-18
Par Hamid Yes