Ali Drif expulsé du territoire français

Ali Drif expulsé du territoire français

Sa famille et son avocat contestent les conditions de son expulsion

France 3 info, 28 février 2005

Ali Driff a été expulsé du sol français. Il est arrivé dimanche midi en Algérie, son pays d’origine. Cet homme de 44 ans avait été condamné pour association de malfaiteur en relation avec une entreprise terroriste en 1999. Il était suspecté d’avoir entretenu des relations avec des réseaux islamistes du GIA.

Ali Drif est aujourd’hui père de famille et patron d’une petite entreprise. Mais par le passé, il figurait sur la liste du « réseau des intellectuels ». Il était soupçonné de faire partie de ces chercheurs, enseignants et scientifiques impliqués dans des réseaux proches du groupe islamiste armé auteur des attentats de 1995. La police a effectué plusieurs coups de filet anti-terroristes dans la région lyonnaise et Ali Drif a été interpellé. Après deux ans de détention provisoire, le tribunal correctionnel de Paris l’a relaxé. En 1999, il a cependant été condamné en seconde instance pour association de malfaiteur en relation avec une entreprise terroriste. Il a ainsi écopé de trois ans de prison et d’une interdiction définitive du territoire français. Cette décision de justice a été appliquée ce week-end, dés sa sortie de prison. Ali Drif a été immédiatement arrêté et expulsé vers l’Algérie. Mais aujourd’hui sa famille et son avocat contestent les conditions de son expulsion. Selon Maître Jacques Debray, Ali Drif n’a pas eu la possibilité de décider du pays susceptible de l’accueillir. Ali Drif est arrivé en Algérie, son pays d’origine, dimanche. Malgré son absence, la défense a introduit un recours auprès de la Cour d’Appel de Paris pour suspendre l’interdiction de territoire. Cette requête sera examinée le 24 mars prochain…
Publié le 28/02 à 13:35