Filières tchétchènes: dix appels du parquet de Paris

Filières tchétchènes: dix appels du parquet de Paris

AP | 27.06.06

PARIS (AP) — Le parquet de Paris a fait appel le 23 juin de neuf condamnations et d’une relaxe prononcées par le tribunal correctionnel de Paris dans l’affaire dite des filières tchétchènes le 14 juin, a-t-on appris mardi de source judiciaire.
Ces neuf personnes ont été condamnées à des peines allant de un an à cinq ans d’emprisonnement, quantum inférieur aux réquisitions du parquet.

Les cinq principaux prévenus de cette affaire ont été condamnés à des peines allant de huit à dix ans de prison, assorties d’une mesure de sûreté des deux tiers, pour avoir préparé un attentat, probablement chimique, en France.

Menad Benchellali et Merouane Benhamed ont écopé de dix ans, Nourredine Merabet et Saïd Arif de neuf ans, et Mohamed Marbah, de sept ans. Seuls Nourredine Merabet et Saïd Arif ont fait appel.
Cinq personnes, condamnées à des peines de quatre mois avec sursis à 9 ans d’emprisonnement, ont interjeté un appel auquel s’est joint le parquet.

Parmi celles-ci, Chelali Benchellali, père de Menad, imam radical d’un lieu de prière de la banlieue lyonnaise, qui a écopé de deux ans, dont 18 mois avec sursis, alors que le parquet avait requis six ans de détention; et son autre fils, Hafed, condamné à quatre ans.
Le parquet a fait appel de la condamnation à deux ans avec sursis d’Afsa Benchellali, épouse de l’imam, contre laquelle il avait requis cinq ans.
Une partie de ce grou

e a été démantelée en décembre 2002 à La Courneuve et à Romainville en Seine-Saint-Denis. En janvier 2004, une nouvelle vague d’arrestations a conduit au démantèlement d’une autre partie du groupe à Vénissieux (Rhône) où une officine clandestine abritant des produits toxiques -dont de la ricine- a été mise au jour. AP

http://permanent.nouvelobs.com/societe/20060627.FAP5510.html?1103