Campagne en Grande-Bretagne

Campagne en Grande-Bretagne

par le Collectif guantanamo, France, 22 août 2005
http://forums.cageprisoners.com/showthread.php?p=4279

Une trentaine de détenus musulmans sont menacés depuis le 11 août d’être déportés par le gouvernement britannique vers leurs pays d’origine au nom de la lutte contre le terrorisme. Londres a conclu un “accord” avec la Jordanie, en aurait conclu d’autres avec l’Algérie et le Liban et serait sur le point d’en conclure un avec le Pakistan. Des accords sont envisagés avec 6 autres pays. Selon ces accords, les gouvernements de ces pays s’engageraient à ne pas torturer les hommes rapatriés. On ne peut accorder aucune foi à ce genre d’engagements de la part de gouvernements qui violent allègrement les droits humains.

Qui sont les détenus concernés ?

• Il y a d’abord le groupe des dix hommes détenus au secret depuis 3 ans en application de la nouvelle loi antiterroriste adoptée après le 11 septembre. La plupart d’entre eux avaient été libérés de prison et assignés à résidence ou internés en hôpital psychiatrique il y a quelques mois. Parmi eux le Jordanien Abu Qatada, réfugié en Grande-Bretagne depuis 1993. Les autres détenus ne sont connus que par des initiales, la justice britannique ayant interdit de rendre leurs noms publics.

• Il ya ensuite les sept hommes acquittés dans le “procès de la ricine” en avril 2005. 6 d’entre eux sont Algériens – Sidali Feddag, David Khalef, Mouloud Sihali et Mustapha Taleb, Kamel Merzoug, Samir Asli,
Mouloud Bouhrama – et le septième, Khalid Alwerfeli, est Libyen. Ils ont tous été acquittés. Taleb et Merzoug avaient obtenu l’asile en 2001.

• Viennent ensuite les 9 Algériens résidant en Écosse. Arrêtés en 2002, ils ont un an plus tard été blanchis de toutes les accusations portées contre eux [soutien à Al Qaïda]. Une précédente tentative de les déporter a échoué. Quatre d’entre eux – Karim Benamghar, Salah Moullef, Abdellah Abdelhafid et Fouad Lasnami – ont obtenu un titre de résidence en Grande-Bretagne cette année.

• Enfin le cas Rachid Ramda : cet Algérien est emprisonné depuis 10 ans, à la demande des autorités françaises. Bien que la Cour suprême ait rejeté la demande française d’extradition pour manque de preuves, le ministre de l’Intérieur Charles Clarke a autorisé son extraditon en juin 2005. Pour l’instant, aucune charge n’est retenue contre lui. Tony Blair a déclaré explicitement que Ramda aurait du être déporté en Algérie ou extradé en France depuis longtemps.

Les organisations britanniques Cage Prisoners et Stop Political terror ont lancé une campagne en faveur des détenus menacés de déportation vers la torture et la mort. La campagne consiste à écrire aux députés britanniques pour leur demander d’intervenir auprès du ministre de l’Intérieur et d’autre part, à écrire aux détenus pour leur faire savoir qu’ils ne sont pas seuls dans leur combat.

Cage Prisoners est une organisation islamique non-sectaire de défense des droits humains dont le seul but est d’éveiller les consciences sur le sort des prisonniers de guantanamo et des autres détenus au nom de la Guerre contre le terrorisme.

Stop Political terror est une coalition d’organisations musulmanes et non-musulmanes qui combat les récentes lois antiterroristes car elles ciblent la communauté musulmane de manière injuste et sont contre-producrives.
Les personnes qui vivent en dehors de Grande-Bretagne peuvent s’associer à cette campagne. Il suffit pour cela d’aller à http://www.cageprisoners.com/campai…908d22b 08da09

Pour écrire aux détenus [en anglais, en français ou en arabe] :
Les détenus à la Full Sutton Prison:
> Detainee A, MX8754
> Abu Qatada, MX8756
> Detainee H, MX8758

Adresse : HMP Full Sutton, York, England, YO41 1PS

Les détenus à la Long Lartin Prison:
> Detainee G, MX8759
> Detainee K, MX8762
> Detainee B, MX8757
> Detainee P, MX8763

Adresse : HMP Long Lartin, South Littleton, Evesham, Worcestershire, England, WR11 8TZ

————————-

Collectif guantanamo, 5 rue de Douai, F-75009 Paris – Tél. 00 33 (0)6 13 99 28 86,
Courriel : [email protected]