La seconde aile de la LADDH tient son AG

La seconde aile de la LADDH tient son AG

par Ziad Salah, Le Quotidien d’Oran, 31 décembre 2013

L’aile dite «Kaddour Chouicha» de la LADDH vient de s’acquitter de «l’obligation» de conformité avec les dispositions de la nouvelle loi sur les associations. En effet, et selon un communiqué de la LADDH, portant le numéro un, publié par le site jcalgerie.net, «l’AG de conformité s’est tenue les 27 et 28 décembre, en présence d’un huissier de justice». Le communiqué rappelle que l’abrogation de la nouvelle loi sur les associations demeure un des objectifs de la ligue. Et le communiqué signale qu’une action sera initiée, dans ce sens, au courant de l’année qui pointe. Aussi, l’on apprendra que le congrès de la LADDH aura lieu, au mois de mars prochain. Par ailleurs, un bureau directeur a été installé, à l’issue de ces deux jours d’assemblée générale. La présidence de ce bureau a été confiée à Me Salah Dabouz, secondé par Kaddour Chouicha. Huit autres membres siègent dans ce bureau et Me Ali Yahia Abdennour, l’ancien président de la LADDH, avant la désignation de Maître Benissaad, a accepté le poste honorifique de président d’honneur. Ce qui équivaut à une caution morale de cet infatigable militant des droits humains. Le communiqué a évoqué la crise qu’a traversée cette organisation, sans fournir trop de détails, sur les griefs qui ont amené à la scission de l’aile dite «Kaddour Chouicha» et désormais dénommée «Salah Dabouz». Cependant, la question du manque de transparence de la gestion de cette organisation a été, encore, soulevée. Aussi, le communiqué s’est prononcé sur ce qui se passe à Ghardaïa, en condamnant «le parti pris de la police», dans les affrontements «qui menacent la cohésion et la stabilité sociale», dans cette région sensible du pays. En outre, le communiqué a indiqué qu’un nouveau statut de la LADDH a été adopté et que les missions des nouveaux membres du bureau ont été arrêtées. Signalons que la nouvelle loi sur les associations, qui prendra effet, dès le début de l’année 2014, a arrêté, au 31 décembre 2013, comme dernier délai pour se conformer avec ses nouvelles dispositions.